Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Anta 0407Dans ce monde où nous sommes, il ne manque pas des bons ou des mauvais exemples à suivre. Ils sont aussi nombreux que les étoiles du ciel. Mais, le plus important n’est pas de copier à la lettre tous les exemples que la nature vous propose. Loin de là. Cela ne sert à rien de vouloir les suivre bêtement pour prouver à cette nature votre adhésion. Une bonne fidélité ne consiste pas à suivre de façon obscure une personne ou une quelconque organisation. Il faut exclure de vos têtes, les recettes du suivisme. Mais d’appliquer  si possible de façon responsable ce dont cette personne ou cette organisation vous propose, une fois que vous êtes bien persuadés que cela vous aidera de changer une situation qui devint agaçante ou simplement monotone. Quelque chose d’utile par exemple, servant à attaquer une mauvaise gouvernance qui étouffe vos libertés ou  qui pouvait soutenir la progression démocratique dans votre pays ? Voilà, ce qu’il faut faire.En faisant cela, vous prouveriez à votre société votre maturité sociale, politique, voire celui de votre engagement dans la vie de votre pays. Aussi,vous prouveriez à votre société qui attend de chaque citoyen son rôle prêt à s’opposer à certaines décisions de vos autorités locales ou nationales à gérer comme bon leur semble les biens de votre pays. Cela peut être également pour saluer ou encourager leurs bonnes décisions. L’essentiel n’est pas de s’engager à tout prix à faire de grandes choses ou absolument à vous s’opposer contre des grands décrets présidentiels ou autres décisions de votre gouvernement. Si vous le faites dans de bonnes normes, tant mieux ! Sinon commencez d'abord de façon utile ou essentielle, même si cela ne vous parait pas assez fort pour vous. Faites-le avec confiance et amour républicain. Et vous verrez un jour qu’à partir de vos petites actions syndicales ou naturellement citoyennes, vous changerez de grandes choses dans votre pays. C’est justement dans ce sens que je décide de commencer ma première revue Facebooking avec la décision des boulangers marocains qui observent une grève nationale, le 26/03/2014 et le 27/03/2014, c’est-à-dire hier mercredi, et ce jeudi dans le but de protester contre les tergiversations du gouvernement sur les revendications des professionnels, a-t-on appris mardi 25/03/2014 de la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc(FNBPM). J’avais trouvé cette décision courageuse et une leçon sociale à copier. Surtout quand on sait qu’au Tchad, beaucoup de gens ne supportent plus le mustime de sa société face aux autorités de son pays qui donnent l'air d'être capables de tout, sauf quand il s’agit des besoins utiles que le peuple ait besoin. Reconnaissons certes la mobilisation syndicale ou certaines positions radicales de la société civile ou de la presse privée et quelquefois provenant du public. Mais est-ce que cela suffit pour faire plier les autorités tchadiennes qui ne répondent que peu aux attentes de la nation ? Pendant que les besoins des populations s’entassent comme des ordures ménagères, apprend-on grâce aux réactions d’une journaliste tchado-allemande et de deux autres jeunes que le président tchadien Idriss Dèby puisse dans les caisses de l’État pour payer les fonctionnaires centrafricains, dont la majorité est constituée des anti-balakas et des Selekas ? Ils croient malheureusement que les souffrances des Tchadiens sont les derniers soucis du premier responsable de leur pays. Comme si cet utilisateur tchadien de Facebook ne s’intéresse pas aux conflits centrafricains. Il écrit, juste un seul mot : c’est la foutaise ! Il revient à la ligne en se demandant ce qui devait arriver au Tchad en termes de changement et du  respect des droits humains si le président tchadien épousait une chrétienne ? Il soutient plus loin sa thèse que le mariage mixte est permis en Islam (Coran, Sourate 5 verset 5). Une telle alliance ne serait-elle pas un signal fort et un symbole de réconciliation ? Il écrit pour boucler la boucle : « tout commentaire injurieux sur ce sujet exclurait son auteur de notre groupe. Bon réveil à tous ! »Dans la même page, je tombe sur un autre qui conseille tous les jeunes compatriotes de célébrer le mariage de façon tranquille et ordonnée sur l’ensemble du territoire tchadien. Car, il s’étonne profondément sur la façon dont beaucoup de Tchadiens célèbrent leurs mariages faisant perdre des vies humaines en mettant des filles, des fillettes et des garçons d’un côté à l’autre sur les véhicules de luxe tout en roulant à toute vitesse. Je l’ai écrit selon ce qui a été affiché sur sa page Facebook pour respecter l’originalité de ses mots. Une avant-dernière affiche d’un utilisateur informe l’opinion nationale et internationale de la création d’un comité de soutien au président Hissein Habré depuis le dimanche 29 décembre 2013 en vue de mobiliser des gens pour sa libération qu’il estime prioritaire. « Notre démarche s’inscrit aussi dans une perspective d’éclaircissement des enjeux actuels en filigrane de ce procès stalinien, sans fondement juridique, monté de toutes les pièces et exécuté par les autorités politiques sénégalaises avec le concours acharné d’un collectif d’ONG instrumentalisée par le régime délinquant et mafieux d’Idriss Dèby Itno, auteur des milliers des crimes politiques au Tchad. » Fin de citation. Une fois n’est pas coutume si je termine ma revue facebooking avec la réaction d’une journaliste ivoirienne qui semble être surprise par la décision du ministère de la Santé de son pays la Côte d'Ivoire qui demande à tous les Ivoiriens de ne pas manger de chauve-souris à cause du virus d’Ebola. La même journaliste s’étonne qu’il existe des gens qui mangent de chauve-souris. Une Ivoirienne comme elle réagit à son affiche en lui répondant tout simplement : « oui ! » En tout cas, à chacun sa viande. Même si toute viande n’est pas bonne à tout le monde. Et d’ailleurs, ce sont de telles informations insolites qui enrichissent la plume des journalistes. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article