Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

jette un coup d'oeilSi nous ne voyons ni le loco de l’association socio-éducative de Toulouse-Est, ni le prénom et le nom de famille ou la signature du graffeur professionnel qui a dirigé les travaux collectifs de la fresque sur la moitié du mur de la résidence qui jouxte la loge des gardiens, les prénoms des enfants de la résidence ayant participé à la naissance de cette œuvre collective sont bien présents. Ils sont : Abdel, Irwin, Kalifa, Mohamad, Mohamed, Moro, Sofiene.Ces six prénoms apparaissent clairement sur le mur de Juncasse pour prouver leur liberté à prendre des décisions sur des choses qui concernent leur résidence. Tous ont participé de façon active en respectant scrupuleusement les instructions qu’ils ont arrêtées en commun accord avec le graffeur monsieur Stéphane et les membres de l’association socio-éducative de Toulouse-Est (l’ASETE) bien avant qu’ils ne mettent leurs mains dans la peinture. « J’ai aimé ce que nous avons fait ensemble avec les membres de l’ASETE et monsieur Stéphane le graffeur. Cela nous a permis de nous montrer responsables de notre cité. Nous avons tous travaillé dans le respect de l’autre et en toute liberté », déclare Erwin dans un ton très calme. "Oui, c’est bien de voir notre résidence avec de beaux desseins qui sont faits en partie par nous-mêmes. Je suis content de participer et aujourd’hui j’ai mon prénom parmi tous ceux qui ont aidé monsieur Stéphane et les membres de l’association socio-éducative de Toulouse-Est", attèle Moro un autre jeune de la résidence le jeudi 25 avril 2013 lors de l’apéritif pour célébrer la fin du rêve devenu une réalité. Plusieurs personnes de la résidence entre autres les membres de la loge, ceux de la l’ASETE, les parents de ces « enfants graffeurs amateurs » et monsieur Stéphane. Tout le monde a trouvé son bonheur à y être là dans un esprit de solidarité, d’égalité pour tous. Ce slogan social : « solidarité, égalité pour tous » prouve bien le bienfondé de la morale lorsqu’il s’agit d’un partage d’un lieu commun aux gens venant de tous les horizons. « Cet adulte et ce jeune que nous avons bien voulu peindre nous amènent à réfléchir sur le respect de l’autre que nous devons faire lorsque l’on se retrouve dans un lieu commun. C’est important le respect et l’égalité, car ils aident les gens à vivre de façon solidaire »,a résumé Stéphane tout en jetant un œil sur la fresque qui apparait de loin on dirait la Garonne ou simplement le Canal de Midi. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article