Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Photo/AFP
Le mercredi, 2 octobre 2009  fut une très réjouissante journée pour les Brésiliens et particulièrement pour les supporters et leurs sportifs de toutes les disciplines reconnues sur le plan international, car l’incroyable rêve des autorités et les autres responsables des différentes ligues ou des associations de ce grand pays d’Amérique du Sud d’organiser les jeux olympiques 2016 (J .O) devient finalement une chose palpable ou tout simplement une réalité. Les Brésiliens ont donc le vent en poupe depuis l’annonce des résultats.

Une faramineuse fête fait sa naissance poussant les fêtards  emportés d’une forte ivresse de joie avec des hurlements incontrôlés dans toutes les rues de la Capitale de Rio de Janeiro et surtout sur la plage de Copacabana, un espace qui draine  déjà depuis longtemps une foule en majorité des jeunes. Rio de Janeiro a étouffée Madrid par 66 votes à 32 dans le tour de vote final. La diaspora africaine de France et les Africains du continent peuvent certes se réjouir  avec les populations d’Amérique du Sud, car c’est la première fois qu’un pays des pauvres a l’honneur d’accueillir dans bientôt dans ses murs le monde sportif.

Mais est-il suffisant de se contenter de la réussite d’un pays lointain, bien que la majorité des Brésiliens ait une origine noire, des descendants des esclaves de la traite négrière ? Quel pays africain peut se déclarer capable de se présenter à la candidature aux jeux olympiques dans les années suivantes ? Apparemment la chance est bien lointaine pour que les sportifs africains participent un jour à des grandes compétitions sportives mondiales sans effectuer un grand déplacement dans un autre continent.

La mauvaise gouvernance, les détournements des fonds publics, l’insécurité dans  tous  les domaines et sur l’ensemble de cette géante terre  noire ne laisseront jamais les organisateurs des jeux olympiques (J.O) que ceux-ci se déroulent sous les régimes des dictateurs et sanguinaires d’Afrique comme Idriss Deby du Tchad, Mu’amar AL-Qadhafi de Jamahiriya Libyenne, Paul Biya du Cameroun, Abdoulaye Wade du Sénégal, Robert Gabriel Mugabe du Zimbabwé, Abdelaziz Bouteflika d’Algérie etc. L’Afrique a encore un long chemin à parcourir dans le domaine de la sécurité et du respect des Droits de l’Homme, afin que tiennent des compétitions à grandes échelles.  Et comme ce sont seuls les  cons qui ne changent pas,  que faire pour que sortent les dirigeants  d’Afrique de leur fourbe façon de gouverner leurs différents peuples ? L’Avenir nous dira le reste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article