Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                                                                Ahmat Zéïdane Bichara
Comment les autorités chinoises sont-elles arrivées à gagner l’Afrique ? Pourquoi les dirigeants africains acceptent-ils de se placer entre la domination politique de la France et celle de la Chine  qui est surtout économique et technologique ? Pourquoi les Etats africains ne prennent-ils pas le temps pour juger le pour et le contre de la coopération chinoise avant de lui ouvrir grandement la porte du continent ? Aujourd’hui presque tous les responsables et économistes africains sont convaincus qu'il naîtra grâce à la présence chinoise et à son implication dans tous les  secteurs économiques un avenir meilleur. Et les médias chinois ne cachent pas leurs mots pour vendre l’image positive de ce nouveau mariage politique de leur pays avec le monde africain.

Tous les jours on compte entre deux à quatre articles qui paraissent dans les colonnes de leurs quotidiens pour prouver à l’opinion internationale que la Chine s’engage à sauver l’Afrique de la misère et la désolation. Et que disent les médias africains ? Voient-ils d’un bon œil la présence chinoise dans beaucoup de pays africains ou bien portent-ils une critique amère ? En tout cas il ne manquera pas des analyses critiques sur une telle gigantesque coopération même si aujourd’hui comme avait déclaré l’ambassadeur sénégalais  en Chine, le général Pape Khalilou Fall, lors d’une interview accordée à l’agence « Chine Nouvelle » que le continent noir salue avec cœur voire fierté, les prouesses économiques et technologiques de ce puissant pays d’Asie. 

Selon toujours l’ambassadeur sénégalais l’exemple de la Chine montre qu’il est possible de sortir de l’état de sous-développement par le biais d’efforts soutenus et cohérents, ajoutant néanmoins que l’exemple de la Chine ne pouvait être qu’un modèle et que les africains devaient brandir la volonté  et l’énergie pour utiliser leurs propres ressorts et ressources afin de sortir du marasme économique et de la paupérisation. L’Agence « Chine nouvelle » souligne que sur fond de crise financière mondiale Khalilou Fall a toujours confiance en l’économie chinoise. 
 

En référence aux conclusions du Davos des « Nouveaux champions » qui s’est terminé le 12 Septembre à Dalian au nord-est des pays chinois, il a estimé que la Chine était assurément le pays qui se bâterait  le mieux de cette crise. L’Africain Fall pense que les autorités chinoises ont permis d’éviter la vague de faillites connues ces deux dernières années dans des pays occidentaux en réussissant à encadrer rigoureusement  le système financier. Evoquant les relations bilatérales entre la Chine et son pays d’origine qui est le Sénégal, le général Pape Khalilou Fall souligne que les échanges commerciaux entre les deux pays ont connu une évolution exponentielle et que les exportations sénégalaises vers la Chine ce cessaient d’augmenter.

Cet Ouest-africain encourage les entreprises chinoises à investir au Sénégal rappelant que le gouvernement sénégalais a pris des mesures favorables à la promotion de l’investissement telles qu’allégements fiscaux, accompagnement institutionnel et une totale liberté pour les rapatriements de fonds.  La Chine et le Sénégal ont repris les relations diplomatiques en 2005 et les relations bilatérales ont depuis lors connu un développement rapide.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article