Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                                                        
 
                                                    Ahmat Zéïdane Bciahra

« On ne regrette que ce que l’on aime », déclare Paul Toupin, un écrivain contemporain. La déclaration  de cet écrivain n’est pas gratuite, car ceux qui ont perdu un frère, un ami ou un compatriote vous diront ce qu’ils ont ressenti  de plus douloureux et d’insupportable  bien que les religieux ont la manière de réagir face à un deuil quelques soient les relations dont ils ont avec la personne.  La mort  accidentelle du chanteur Mohammet Emmanuel Yalim, alias Talino Manu  a été pour certains de Tchadiens de la diaspora de France une surprise insupportable et très douloureuse.  D'autres ont vu en cela la fin de sa vie et chacun d’entre nous  mourra un jour bien que nous n’ayons pas les mêmes manières de rendre l’âme.  

Mais, tout le monde a regretté la fin  du parcours de cet homme qui a défendu pendant plusieurs années l’image du Tchad de façon positive grâce à ses chansons qui abordent la beauté de la femme tchadienne, l’exil ou la séparation temporaire d’un couple, la patience face aux dures réalités de la vie, le sérieux qu’on doit accorder à son métier quelque soit son importance et le gain qu'il procure.  Les journalistes tchadiens l’ont comparé à  un chanteur de charme et des conditions humaines. Et ce qui a fait de lui, un des artistes tchadiens le plus connu en France et surtout en Afrique centrale comme le Congo Brazzaville,le Cameroun, la République centrafricaine, la  République Démocratique  du Congo, le pays qui lui  a permis de bénéficier sa formation d’artiste chanteur.

 Talino Manu est un artiste du peuple et ses chansons touchent profondément  ceux qui souffrent d’un problème de cœur ou social. De N’Djaména en passant par Paris, Cameroun, Congo-Brazzaville, République Démocratique du Congo, la République Centrafricaine et enfin la Côte d’Ivoire,  le corps a certes disparu dans la mémoire de ses fans, mais son image et ses chansons demeurent et resteront gravées pour toujours. Et c’est dans ce sens que le Président de l’Association des Tchadiens de  Midi-Pyrénées Oumar Amir Mahamat Dahab et son équipe présentent avec beaucoup de tristesse  toutes leurs condoléances à sa famille et à la grande famille d’artistique  et amis. «  Talino Manu restera toujours vivant par sa voix dans nos souvenirs et son image dans nos mémoires »

L’association tchadienne de Midi-Pyrénées est bien marquée comme tant d’autres associations par la disparition de cet artiste à renommée internationale et surtout proche à toutes les personnes qui souffrent d’indifférence et de manque d’amour.  Selon Oumar Amir Mahamat  Dahab  la mort d’un artiste est synonyme d’arrêt de ses activités d’artistes et il est  presque difficile de trouver le plus rapidement possible un autre artiste d'un talent  aussi exceptionnel et  vendre comme le défunt Emmanuel Yalim  l’image  positive du Tchad.  Que dira-t-on de plus ? Si ce n'est que paix à son âme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article