Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                                                       Ahmat Zéïdane Bichara 

Il est très  drôle ce monde des puissants et des riches.  Parfois, il nous traite comme des animaux à la manière  des négriers ayant traité les noirs  comme des marchandises, les déportant aux Amériques pendant la traite négrière.  Certes on considère que c’est un passé oublié, mais de façon sincère  les puissants de ce  monde  actuel le retrouvent et le mettent en application dans leur vie quotidienne sous d’autres formes. Il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder en face  cet l’homme ou cette femme qui  se dit supérieur et se croit  le plus puissant  pour tout découvrir. 

Ce n’est certes pas notre rôle de pousser des gens à la révolte encore aujourd’hui comme à l'époque  très ancienne du monde  fort et hostile à l’égard de l’autre  faible et méprisé comme s'il était un animal.  Mais, notre vœux est  tout juste que les  soient-disant supérieurs des pays riches  reconnaissent  la valeur de chaque personne avec ses défauts et ses qualités comme tel qu’il est et non tel qu’ils  le souhaitent. Quelque soit la supériorité de l’autre ou sa richesse,  nous sommes tous égaux, parce que nous sommes des êtres humains qui ont des  âmes et des corps qui périssent le jour  où notre destin s’arrête de  battre ses ailes comme un oiseau empoissonné et qui s'écroule de façon douloureuse  ou tout naturellement comme une voiture en panne d’essence.

En cette heure précise, nos cornes tombent, et nous rendons à césar ce qui est à césar et à Dieu ce qui est à Dieu en laissant nos proches dans un étonnement sans réponse fiable. Leurs yeux se remplissent des larmes et le cœur de chacun  s’étouffe des douleurs. En conclusion, on tombe sur un résultat où tous les hommes et les femmes de la planète sont tous pareils devant  une  grandeur divine et devant la mort qui ne pardonne pas , cette silhouette invisible, qui vole au dessus de nous comme une chauve-souris à la recherche des fruits mûrs.  

En effet,  une ouvrière d'une usine normande visitée ce mois de septembre par Nicolas Sarkozy a assuré avoir été sélectionnée pour sa petite taille, afin de ne pas apparaître à l'image plus grande que le président français, dans un reportage de la télévision belge RTBF. Les images du reportage du correspondant en France de la chaîne publique belge, Jean-Philippe Schaller, étaient notamment reprises dimanche par plusieurs sites d'information français comme Rue89 ou Arrêt sur images. Interrogée dimanche par l'AFP sur l'existence d'un critère de taille pour sélectionner les salariés placés de façon à se trouver derrière le président, l'un des responsables de Faurecia de Caligny (ouest de la France) s'est borné à déclarer: "la direction de Faurecia ne souhaite pas commenter cette information».

Le service de presse du président Sarkozy, en route pour le Brésil où il doit entamer dimanche soir une brève visite officielle, n'a pu être joint pour commentaire. Le reportage diffusé samedi par la RTBF montre en particulier une salariée parmi les ouvriers en tablier blanc se tenant sur le podium où le président français allait ensuite prononcer un discours, sous l'œil des caméras."On m'a dit que vous avez été choisie sur un critère de taille. Est-ce que c'est vrai?", interroge le correspondant de la chaîne belge. "Oui", répond cette femme. "Il ne faut pas être plus grand que le président?", insiste le journaliste. "Voilà", répond l'employée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article