Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                                                              Moussa Torna


Apparue récemment au Mexique, la grippe A s’est propagée de proche en proche, au bout de quelques semaines pour atteindre aujourd’hui toutes les mégalopoles, les villes, les pays et partant tous les continents. Cette diffusion a été facilitée plus particulièrement par la mobilité des hommes pour diverses raisons à partir du foyer principal. Le virus responsable de cette grippe n’est pas à confondre avec celui de la grippe porcine, ni celui de la grippe humaine classique ou grippe  saisonnière qui infecte chaque année des millions de personnes à travers le monde. La grippe A/H1N1 est une maladie respiratoire aiguë, contagieuse provoquée par l’un des quelques virus de la grippe  A, l’Influenza virus. Elle  se transmet d’homme à homme.

Les symptômes qui accompagnent cette maladie sont entre autres : fièvre, douleurs musculaires, fatigue, quinte profonde de toux, maux de tête et douleur, difficulté respiratoire, un fort écoulement nasal, perte d’appétit brutale. Toute chose qui ressemble fort bien aux symptômes de la grippe saisonnière bien connue de tous. La grippe A/H1N1, dans sa désignation actuelle est une recommandation de l’OMS en date du 30 avril 2009 sinon, elle était nommée par différentes institutions internationales, grippe nord américaine, grippe mexicaine ou grippe nouvelle.


Dès son apparition courant mars 2009 au Mexique et les jours suivants, les autorités ont  rapidement pris des mesures de préventions sanitaires pour éviter à la maladie de s’installer durablement et de toucher un grand nombre de personnes. Le gouvernement mexicain a fait preuve d’une bonne communication en alertant l’opinion nationale et internationale sur l’apparition de la grippe. Parmi ces mesures préventives, on peut citer notamment la fermeture momentanée, décidée le 30 avril 2009 par les pouvoirs publics, des établissements scolaires, des musées et des théâtres  jusqu’au 5 mai.

Les terrains de football sont désertés par le public. Des séances de distributions des masques sont organisés quotidiennement dans les endroits à forte fréquentation comme le métro, les bus D’autres moyens de sensibilisations ont été mobilisés et mis en place pour informer au mieux la population sur les gestes quotidiens et l’attitude à avoir face à la grippe. Les radios diffusent des messages de prévention à l’attention de la population.


Du Mexique, très vite, la grippe   a  franchi les frontières pour toucher au moins cent vingt cinq pays  dont les Etats-Unis, la plupart des pays d’Amérique latine, puis l’Europe, l’Asie et dernièrement l’Afrique. Les pays surveillent particulièrement les voyageurs en provenance des zones affectées pour identifier les personnes présentant des symptômes de respiratoires et de fièvre.

En France, la grippe A/H1N1 focalise l’attention aussi bien des décideurs publics que des citoyens qui s’inquiètent de l’ampleur prise par cette maladie. On signale d’or et déjà de cas de décès dû directement à la grippe. Mais le gouvernement met tout en œuvre pour prévenir tout risque de généralisation de la pandémie. Des vaccins en nombre suffisant sont commandés actuellement.

En Afrique, la grippe A/H1N1 commence déjà par se signaler comme en Egypte, au Maroc, et en Tunisie. Si en Europe, les gouvernants se soucient du sort de leurs administrés en mettant les moyens qu’il faut pour parer à la situation, les dirigeants africains, dans pareille circonstance n’ont pas la même attitude pour leur peuple.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article