Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                                                             Moussa Torna
Le 14 juillet n’est pas seulement une fête qui se passe dans l’hexagone mais elle s’exporte dans les pays où la France entretient des liens historiques et/ou diplomatiques comme  L’Afrique. Au Tchad et au Cameroun, ce sont les ambassades sur place qui organisent à la chancellerie des réceptions pour commémorer cette fête. Les invités y sont tirés au volet. Les anciens combattants, de moins en moins nombreux, font partie du cercle restreint des invités qui ont droit à un discours et au repas. Tout se passe comme si la fête a lieu en terre française, en tout cas c’en est une, car la cour de l’ambassade fait intégralement partie du sol française selon les normes du droit international.

 Seulement on trouve un peu désagréables d'inviter des gens juste pour les faire manger sans faire allusion à eux dans le discours. L’ambassadeur lit généralement un discours qui lui a été envoyé par sa hiérarchie sans aucune marge de manœuvre pour lui de dire un mot à l’endroit de ceux qui ne sont pas français comme lui. Voilà aussi une autre face de la fête du 14 juillet qui demeure avant tout une tradition française mais qui doit s’ouvrir à d’autres lorsqu’il s’agit de la célébrer ailleurs que chez soi.


Fête nationale célébrée annuellement par tous les français, le 14 juillet tire son origine lointaine dans la révolution française de 1789. En effet, beaucoup des gens ignorent d’où vient cette fête et à quoi fait-elle référence pour ne retenir aujourd’hui que le côté liesse populaire et défilés militaires.
Bien que de façon générale, associé à la prise de la Bastille, le 14 juillet, c’est la fête de la Fédération (14 juillet 1790) qui est commémoré en France depuis plus d’un siècle. Le 14 juillet apparaît aujourd’hui comme une journée associant la solennité des défilés militaires, présidées par les différents chefs d’Etat de France et la convivialité des bals et des feux d’artifice.

 

Côté populaire, Johnny Hallyday donne un concert gratuit au champ de mars à partir de vingt heures demi.

Dans les villes françaises, la soirée sera marquée par des concerts, des bals de pompiers, des tirs de feu d’artifice dans une ambiance bon enfant. Mais le côté festive ne doit pas nous faire oublier, la face déplorable de cette fête car tous les ans, la veille du 14 juillet, on note un regain d’actes de vandalisme dans les quartiers sensibles. Trois cent dix sept voitures ont été brulées hier.

 

 

Ce matin, le Président Sarkozy a présidé personnellement le grand défilé commémorant cette fête en présence du premier ministre Indien, invité d’honneur cette année. Un détachement militaire a même ouvert le défilé militaire en présence des différentes personnalités civiles, diplomatiques et militaires représentant leurs institutions respectives. Après  le défilé militaire sur les champs Elysées, la fête s’est poursuivie par la traditionnelle garden-party dans le jardin de l’Elysée à l’initiative de Sarkozy et son épouse Carla Bruni. Cinq mille personnes y ont été conviées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article