Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                                                                  La Rédaction
De mémoire des Tchadiens jamais un des prédécesseurs de l’actuel président n’a reçu de surnom si ce n’est Hissein Habré qui se faisait appelé « Boss » mais tout le monde sait très bien ce que cela signifie. Ça n’a donc rien de bien particulier.
Mais d’où vient le surnom d’Alberto  attribué au président Deby ? Même si notre point de vue n’est pas du tout tranché, on est tenté de dire que ce surnom fait allusion au macabre personnage de dessins animés.   


Bien que la date à partir de laquelle les jeunes n’djamenois  ont collé le surnom d’Alberto au président Tchadien semble tout à fait intéressante à savoir, pour autant elle n’est  pas si indispensable. Nous ne perdrons pas donc trop de temps là-dessus.
En revanche ce qui peut être plus intéressant, ce sont les raisons qui ont amené les jeunes de la Capitale  tchadienne à attribuer cet étrange surnom un peu bizarre mais en même temps très  révélateur à leur chef d’Etat.


« Alberto » est un personnage d’un film d’enfants, les dessins aminés. C’est plutôt un acteur principal qui défit tout le monde et n’hésite pas à commettre des crimes crapuleux, des actions d’une extrême gravité pour sauver sa peau mais surtout il veut qu’on retienne de lui l’image d’un  personnage  puissant, redoutable et impitoyable. C’est à se demande s’il ne cache pas derrière cette carapace de dur, des faiblesses qui font de lui un être comme les autres.


Tel semble le cas, pourquoi ces jeunes Tchadiens comparent-ils Deby d’Alberto ?  
Le président tchadien est-il un homme puissant, invisible et surtout criminel ? Est-il donc un homme dangereux pour la vie de sa population ? Deby serait-il au courant de ce surnom ? Accepte-t-il de porter le nom d’un personnage criminel et malhonnête dont sa vie est rythmée que par des actes  de vengeance et de terreur ? Si on regarde attentivement le parcours professionnel du président tchadien juste à partir de son accession au pouvoir par la force des armes, les jeunes tchadiens n’ont pas tort d’appeler Idriss Deby, Alberto ?

Bien que chaque homme soit criminel à sa façon, mais la finalité c’est toujours d’attenter à la vie des personnes innocentes. Ce qui nous fait dire que le surnom d’Alberto correspond à ce  personnage des films de dessins animés et cela correspond bien au comportement psychologique de Deby. En effet, il a les mains pleines de sang des hommes politiques, de la société civile, des hauts gradés des armés, des rebelles et bien d’autres personnes s’opposant à son programme politique. Deby ne regarde jamais derrière lui quand il marche ou quand il se tient avec ses gardes du corps qui sont eux-mêmes des hommes dangereux et cyniques.


Aucun de ses gardes du corps n’est un garçon de cœur. Tous ceux qui attirent son attention ce sont des militaires et hommes politiques prêts à sacrifier leur dignité pour commettre des actes barbares et ignobles. Comme dit un dicton tel fils tel père. Les tchadiens sont témoins des actes ignobles perpétrés par sa progéniture. Son défunt fils aîné, Brahim a vécu comme un véritable prince qui se permettait tout. Autant des actes lui sont attribués : crimes, viols des jeunes filles, détournement de fonds public, vente des drogues, blanchissement ou noircissement d’argent, falsification à grande envergure des faux billets de banque etc.

 
La nouvelle de son décès est tombée en Ndjamena comme un fruit mûr. Le fils « d’Alberto » est mort dans une banlieue parisienne, mais personne n’a pu connaître exactement, les conditions dans lesquelles il a été liquidé par des inconnus. « Alberto » n’en revenait pas du tout et a juré de venger avec tous les moyens dont il dispose pour mettre fin à la vie des assassins de son fils. Deby a montré son vrai visage, donnant du coup raison aux jeunes tchadiens qui le surnomment « Alberto. »
En référence au  personnage crapuleux des films de desseins animés, en tout cas, ce surnom lui colle bien et fait de lui un homme dangereux.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article