Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La dixième rencontre dénommée « le Grand Sud 2009 »organisée chaque année par les différentes associations des stagiaires et des étudiants du sud de la France s'est déroulée du jeudi 2 au dimanche 5 juillet 2009  à Toulouse dans la Haute-Garonne.Il faut brièvement souligner  que la Ville de Toulouse  a l’honneur d’organiser ce grand événement pour la deuxième fois depuis sa création en 1999 par un noyau d’étudiants sénégalais ayant été inspirés pour lancer pour la première fois cette idée. Le premier événement qui s'est déroulé à Toulouse a eu lieu en 2003.  

 
Aujourd’hui ce petit bonhomme fait son chemin et comme un feu de brousse dans les savanes africaines, il atteint tous les jeunes futures cadres citoyens du pays  du président d'Abdoulaye Wade en formation tout court pour ne pas s’étendre très loin au sud du pays de Nicolas Sarkozy. Il s’agit donc en premier rang d'association des Stagiaires et étudiants Sénégalais de Toulouse(A.S.E.S.T), celle des Sénégalais de l’Hérault, des étudiants, stagiaires et sympathisants de Bordeaux, des Sénégalais étudiants de Perpignan, des étudiants Africains de l’université d’Avignon, des étudiants Sénégalais de Nice, d’Aix-Marseille, des étudiants, résidents et sympathisants sénégalais de Clermont-Ferrand, de Grenoble, de la solidarité étudiante sénégalaise de Pau et enfin d’association des étudiants sénégalais de Var(Toulon).

 

Plusieurs partenaires des organisations, d’entreprises, d’associations et Etat français et Sénégalais ont respectivement apporté leurs contributions financières et morales pour soutenir cette grande retrouvaille qui est en train de prendre timidement une image internationale réunissant plusieurs nationalités. Parmi ces partenaires il ya entre autres la mairie de Toulouse, le conseil régional et général, l’université de Toulouse I, celle de Mirail et de Paul Sabatier. Ensuite il ya la mutuelle Vittavi, la société Floss, d’agence de voyages Traveldit, d’EGM-vacances, du consulta du Sénégal de Paris, de Bordeaux, de la SGEE. Au niveau du Sénégal il ya la présidence de la République, du ministère de l’éducation nationale, celui d’enseignement supérieur et enfin du ministère de la Jeunesse et des Sports.

 

Parmi les médias figurant sur la liste des partenaires il y a donc  la Dépêche du Midi, de France 3 sud, de la Télévision Toulousaine(TLT) de M6-Toulouse, du Mouv, de la radio diffusion et télévision sénégalaise, de la 2STV, de la deuxième chaîne de la télévision sénégalaise, du quotidien Walfadjiri,  du Sud-quotidien, le Soleil, de la RFM( radio Futur  média) et bien d’autres organes de presse  dont on n’a pas pu citer, mais qui se reconnaîtront tout de même comme partenaires. D’après le président de la commission sportive Cissé Abdou Khoudoss, cette grande rencontre drainera un nombre assez fort d’étudiants et stagiaires sénégalais qu’il estime entre 250 et 300.  Tout ce monde proviendra de dix villes  françaises situées du sud du pays.

 

 Le président de la commission sportive nous révèle que cette grande rencontre est enrichie d’activités sportives, culturelles (séances de percussion, un dîner payant avec des recettes  de cuisine du pays de la Teranga, le yassa très connue  en Afrique de l’Ouest),  des spectacles  ballets, des productions musicales par des artistes musiciens professionnels  et bien d’autres activités importantes dont Cissé Abdou Khoudoss n’a pas tout cité à cause de la liste très longue.

 

Cissé invite donc tous les Toulousains à prendre part  à cette grande manifestation sénégalaise et surtout pour assister à une importante conférence "sur l’impact de la crise financière dont le monde traverse actuellement sur les économies africaines". Elle sera animée par Souleymane Astou, Diagne doctorant  en sciences économiques et il est aussi le président  de la  FEAF. Cette conférence se passe juste après la cérémonie officielle qui sera présidé par le ministre de la Jeunesse et des Sports  du Sénégal, Mamadou Lamine Keita en présence du maire de Toulouse  pierre Cohen (PS)et du consul de Bordeaux, Momar Thiam, responsable de gestion des étudiants sénégalais de l’extérieur. Une table-ronde  avc pour thème "peut-on miser sur l'Afrique après des études en France" est éalement à l'ordre du jour. C'est un débat libre qui réunira des étudiants de toutes les nationalités et d'intellectuels qui manifestent leur soutien sur l'avenir professonnel des jeunes cadres de demain. Cissé Abdou  définit les objectifs  et intérêt du « Grand-sud » en collaboration avec l’ensemble d’associations stagiaires étudiants sénégalais comme  une aventure, un moment  de partage  et d’échange d’idées utiles et constructives pour eux-mêmes et pour leur pays le Sénégal.

 

Khoudoss pense  que l’événement reste dans toute sa plénitude  un acte d’ouverture que tous les étudiants et stagiaires sénégalais adresse  au citoyens français sans faire aucune différence ainsi qu’à toutes les autres communautés étrangères de France  en général et particulièrement  de Toulouse  dans la Haute-Garonne. « Il s’agit de servir de lieu de rencontres, de partage et d’échanges culturelles, d’un dialogue social entre l’ensemble des Sénégalais  des villes du sud de la France. D’autre part, il est aussi question de jeter les ponts entre la communauté française et toutes les communautés étrangères de France.

 

Le « Grand-sud »constitue un formidable outil d’intégration communautaire. Les avantages d’un tel événement sont multiples  et peuvent intégrer le côté social  avec des rencontres  et d’une dynamique d’intégration entre communautés étrangères  de Toulouse. Cette aussi l’occasion  de faire une promotion et découvertes de la ville de Toulouse et par les différents  participants.  Sur le plan de vue de formation, il ya la mise en valeur des établissements  universitaires  et d’enseignement supérieur ainsi que les différentes formations en s’appuyant sur une édition d’un guide de l’étudiant.  Enfin il ya aussi le côté culturel avec la présentation et la mise en exergue de plusieurs aspects de la culture sénégalaise et toulousaine », a conclu Cissé Abdou Khoudoss, le président de la commission sportive tout en lisant un document  qui renferme toutes les informations au sujet de la création du « Grand-sud. »    

(NDLR)Nous y reviendrons  plus longuement dans nos prochaines publications avec l'interview du président de l'Association des Stragiaires et étudiants Sénégalais de Toulouse, Diouf Adama
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article