Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                                                                          Ahmat Zéïdane Bichara

La mort récente et surprenante du  roi de la Pop, Michael Jackson, étonne tout le monde, surtout les artistes africains  qui s’inspirent de ses talents et de ses aptitudes professionnelles pour produire à leur tour une musique de renommée internationale.

 

Les fans africains de Michael Jackson sont malades suite à la  disparition de leur idole et cela va encore durée plusieurs semaines voire des mois jusqu'à l’oubli totale de ses images. Aussi, pour la sérénité de ces fans,  il faudrait que cela se fasse le plus vite possible. Puisque, la disparition d’un être humain cher est toujours ressenti comme un choc très fort et difficile à supporter bien que nous savons tous que nul n’est immortel ou susceptible de ressuscité quelque soit son origine.


Malgré le progrès technologique et les découvertes en tous genres, l’être humain est totalement démuni  face à la force  invisible de la mort. Mais chaque fois qu’une personne rend définitivement l’âme, cela nous amène à nous poser une foule des questions qui touchent des sujets précis comme l’insécurité des artistes en général et particulièrement celle d’artistes africains du continent ou ceux des diasporas éparpillés dans d’autres continents, la nature des rapports des célébrités entre elles ou avec et leur entourage professionnel ou familial.

Tout simplement  leurs différents rapports avec, leur façon de vivre, de s’alimenter, de se soigner. La mort de tant d’artistes renommés a souvent été un mystère si ce n’est un complot pour les éliminer. Michael Jackson n’est ni le premier,  ni le dernier à mourir d’une mort suspecte laissant derrière lui des questions sans réponses. Son décès nous rappelle étrangement celui de l’artiste Sud-africaine, Brenda Fassie des suites d’un arrêt cardiaque dû à une surdose des médicaments administrés par son médecin, d’Elvis Presley en 1977, à l’âge de 42 ans, mort d’une crise cardiaque dans la salle de bain. On se rappelle aussi la mort de maître Ahmat Gazonga du groupe tchadien « l’international Chalal », victime de la crise cardiaque à la vieille des élections présidentielles tchadiennes de 2006.

 Beaucoup des Tchadiens se sont posé des questions sur la mort de cet artiste, mais personne n’a pu trouver les raisons exactes d’une telle disparition brutale. La liste est longue des artistes qui sont morts de crise cardiaque ou assassinés d’une balle  dans le corps par des malfrats, des personnes inconnues jamais identifiées.

 

Pourquoi n’arrive-t-on pas à protéger les célébrités du monde artistique ? Pourquoi sont-elles particulièrement visés et  pour quelles raisons s’attaque-t-on à leur vie ? Que faire exactement pour que cette catégorie des  personnes très célèbres soit protégée  de toutes  formes d’attaques dangereuses par jalousie ou cupidité ? Sont-ils parfois responsables de leur propre mort ? Cette mort vient-elle d’un abus de confiance de leurs différents partenaires ou bien d’une mort naturelle ?

 

En tout cas, il ya assez d’interrogations à poser, mais il semble difficile voir impossible de trouver les raisons exactes de leur mort  qui survient souvent de façon précoce. Tous les artistes qu’ils soient d’Afrique, des diasporas ou d’ailleurs doivent prendre en main leur propre sort et surtout veiller scrupuleusement aux différents rapports voir les liens qu’ils ont avec leurs médecins respectifs ou leurs agents de sécurité.

Car la vie humaine a un prix et nul ne peut vous la donner en cadeau. Il faut la protéger et de façon très précieuse jusqu’à la fin de votre vie de façon naturelle. Tout le monde sait que nous sommes mortels et personne ne peut vivre éternellement. Même les arbres et les animaux naissent, grandissent et meurent. Ce qui étonne, ce n’est donc pas la mort elle-même, mais c’est la façon qu’elle frappe certaines personnes comme les artistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article