Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara


 
Joint au téléphone en fin de la matinée du dimanche le 14 juin 2009, Amir Oumar Mahamat Dahab,le président d’association des Tchadiens de Toulouse se dit très satisfait du tout premier passage de Romba Abraham à Toulouse, un jour après celui de Bardeaux depuis qu’il est élu le président de la Diaspora Tchadienne de France.

D’après Amir Oumar Mahamat Dahab, bien que la distance du lieu de la rencontre fût un obstacle pour certains Tchadiens n’ayant pas leur propre moyen de transport pour ainsi effectuer librement le déplacement vers certains lieux non-desservis par les bus ou par le métro, le premier contact du président de la Diaspora Tchadienne  avec les Tchadiens de la Haute-Garonne s’est bien déroulé.

Selon lui, cette rencontre leur a permis de parcourir de long en large le préambule, la constitution et la dénomination, l’objectif et tous les articles de la Diaspora Tchadienne de France. Le doute est définitivement levé  et ceux qui ont effectué le déplacement savent désormais qu’il existe en France à l’instar des autres nationalités africaines une union légale regroupant toutes les associations Tchadiennes éparpillées dans tout le territoire français. 
 

Amir Oumar Mahamat Dahab tout en précisant que la Diaspora Tchadienne de France fait partie des associations de la société civile, déclare que ce qui passe au pays attire l’attention de tous les responsables de l’organisation. «  Nous  sommes ni contre, ni pour le président Deby. Nous sommes libres de porter de façon objective notre regard sur la situation qui oppose Deby  des rebelles.  Nous ne sommes pas pour la guerre et il ne faudrait pas que Deby se trompe d’illusion avec les moyens militaires dont il dispose. Cela pourra se retourner un jour contre lui. Il faudrait mieux qu’il discute et négocie avec les rebelles. Les rebelles veulent qu’on les écoute parler, ils ont certainement des choses à dire et à proposer pour la paix au Tchad.  En outre, nous ne soutenons pas les actions des rebelles. Cela ne cause que des victimes innocentes et retarde le développement de notre pays. Il faudrait mieux ranger les armes et discuter de façon concrète de toutes les questions qui déstabilisent notre pays », confie-t-il de façon libre.
 

Le président de l’association a soif de voir le Tchad retrouvé la paix et une stabilité politique comme tant d’autres pays au monde.  Le souhait d’un développement meilleur du Tchad est bien mis en exergue dans l’article 2.2 du statut  de la Diaspora Tchadienne de France en soulignant que la contribution  pour la mise en place, au Tchad, d’un environnement institutionnel intégrant la Diaspora Tchadienne comme acteur à part entière du développement du Tchad est obligatoire.

Ceci montre clairement l’engagement de tous les responsables de la Diaspora Tchadienne de France à l’égard de leur pays. Nous y reviendrons de façon précise avec la prochaine interview de Romba Abraham, le président de la Diaspora Tchadienne de France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article