Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara


-Cela fait quoi d'avoir des parents venant de différents pays  bien qu’ils soient  D'Afrique?
-S.N’G.: Le fait  d'avoir des parents venant des pays différents est très enrichissant  sur tous les plans  et cela nous permet de voir les choses de façon autrement.

-Vous sentez-vous  Soudanaise ou Tchadienne?
-S.N’G.: Je me sens plutôt tchadienne car je ne connais pas encore le Soudan. Mais je suis en contact avec la famille. Je compte m'y rendre prochainement dés que je le peux. J’ai aussi une origine égyptienne par ma grand-mère maternelle.
 -Ceci est une question facultative, vous n'êtes pas obligée de répondre. Dans quel pays vos parents se sont connus pour se marier ?

-S.N’G.:Mon père a rencontré ma mère au soudan à l'époque il travaillait à  l'ambassade du Tchad au Soudan.
-D'après nos informations, vous êtes en France depuis une vingtaine d'années. Dites-nous pour quelles raisons  vous avez quitté le Tchad ?

-S. N’G.: J'ai quitté la Libye pour étudier et j’y suis restée.
 -Retournez-vous  régulièrement au Tchad, pays d’origine de votre père?

 -S. N’G.: Je rentre au Tchad de temps à autre, même si c’est pour un bref séjour.   
-Vous avez une formation de préparatrice des médicaments. Dites-nous pourquoi avez-vous fait ce choix?

-S.N’G.:J'ai toujours voulu  travailler dans le milieu médical pour aider les personnes malades ou en difficultés. Je constate souvent qu’on tire une satisfaction réelle à travailler  dans une  pharmacie  dans la mesure où elle  est comme un  moyen qui vous permet d’être toujours en relation avec des gens qu’on n’aurait  pas eu la chance de rencontrer. Nous prêtons  attention à leurs difficultés et prenons  soin  de leur santé qu’elle soit physique ou mentale.  
-Vos études étaient-elles facile, si oui quelles étaient les difficultés rencontrées ?   

-S. N’G.: Pour obtenir une bonne réussite dans la vie, il faut bien s’appliquer  en travaillant avec toute sa volonté et de façon très dure. Certes il y a des moments difficiles, mais il ne faut pas baisser les bras pour se laisser gagner par le découragement. Car, il faut être déterminé  jusqu’au bout de  notre projet  et la réussite devient possible  avec l’aide de Dieu.

 -Qui vous  a financé  vos études:? Est-ce que cela a été facile pour vous ?

 -S.N’G: Au début c'est ma mère qui a financé, mais quand j'ai commencé l'apprentissage en pharmacie c'est moi-même.
-Après la fin de vos études, vous avez aussitôt trouvé du travail ou bien comment ça s'est passé entre temps?

-S.N’G.: Une fois diplômé je suis partie a Montpellier et j'ai trouvé du travail au bout de quelques mois.
-Aujourd'hui vous travaillez dans une pharmacie à Bagatelle.Dites-nous  depuis combien de temps vous y travailler et comment l'aviez-vous eu?
-S.N’G.: Je suis à Toulouse depuis fin 2004 et  je suis a la pharmacie de la  Fouette depuis  janvier 2005 via  une annonce sur internet.
-Vous travaillez en tant que préparatrice ou bien vous exercez le rôle de pharmacienne?  Racontez nous comment cela se passe?

--S.N’G.: Je travaille en temps que préparatrice en pharmacie c’est-à-dire accueillir les clients, servir les ordonnances faire certains préparations prescrites par les médecins, faire les conseils que ça soit le médicament  ou les cosmétiques. 
-
Pourriez-vous nous racontez les difficultés que vous rencontrez comme le racisme, l'incompréhension, la méconnaissance des médicaments?
-S.N’G.: J'ai eu un peu du mal au début à la pharmacie de la Farouette avec la population maghrébine. Mais l'équipe officinale et le reste des clients étaient sympas avec moi. Voilà ce  qui m'a permis de rester jusqu' aujourd’hui. Le racisme je n’ai  pas vraiment ressenti avec les français.Cela s'est toujours bien passé dans l'ensemble. Concernant les médicaments nous avons de temps à autre des mini formations. S'il ya un problème nous faisons appel au supérieur, l’assistant ou le pharmacien. Nous sommes une équipe soudée.
-Comment trouvez-vous le peuple français? Est-il raciste et hypocrite comme disent certaines personnes? 
-S.N.G: Personnellement je n'ai pas de problème avec les  français. Le racisme il y en a partout et l'hypocrisie aussi.
-Maintenant que vous êtes déjà formée, que comptez-vous faire dans l'avenir par exemple envisagez-vous de rentrer, un jour, au Tchad ou au Soudan, ou de  créer votre propre entreprise en France ou ailleurs?
-S.N’G. : Il y a  2 ans j'ai passé un cap d'esthétique cosmétique en candidat libre tout en travaillant à la fouette  car je suis attirée plus par les produits cosmétiques que les médicaments, mais créer une entreprise en France est difficile. Mais qui sait? Pourquoi pas un jour au Tchad.
-Les jeunes tchadiens manquent aujourd'hui des projets. Le gouvernement actuel ou ceux qui  l’ont précédé n'ont rien fait. Que feriez-vous pour eux?

-S. N’G.: Pour l'instant  rien car je suis à l'étranger. Mais j'espère que ceux qui sont au Tchad vont travailler dure pour s'en sortir.        
-Quand vous parlez  de votre pays à vos amies françaises ou autres, que leur dites-vous? Avez-vous honte d'être tchadienne? Si tel est le cas, pourquoi?

-S. N’G. : Je n'ai pas honte d'être tchadienne, mais je trouve que c'est dommage de gâcher un si vaste et beau pays   avec des problèmes ethniques et politiques.
-Il y a des Tchadiens qui sont à Toulouse en France, mais qui vivent dans des conditions difficiles à cause de manque des papiers. Le plus difficile pour eux, ce qu'ils ne bénéficient pas de soins. Que pourriez-vous faire pour eux?

-S. N’G.: Je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer des tchadiens sans papiers ou en difficultés à Toulouse, mais si c'était le cas je serai heureuse de leur venir en aide en  médicaments ou avec d'autres choses si cela est dans mes cordes.
-Il y a à Toulouse une association des Tchadiens de Midi-Pyrénées, est-ce que vous êtes membres? Avez-vous des bonnes relations avec vos compatriotes?

 -S.N’G.: J’en étais membre par le passé, mais à présent, je ne le suis plus.  Toutefois  j'entretiens  des très bonnes relations avec mes compatriotes.
 -
Le Tchad souffre depuis longtemps des conflits ethniques et politiques, dites-nous, à votre avis, ce que les politiciens devraient faire  pour que ce pays retrouve la paix?

-S.N’G.: A mon humble avis, pour retrouver la paix au Tchad, il faudrait que les politiciens se réunissent et décident ensemble de l'avenir du Tchad. Je me pose parfois de questions de savoir pourquoi  n’acceptent –ils pas d’accorder la moindre chance aux jeunes pour faire valoir leurs talents.
-Si vous avez des conseils à prodiguer aux jeunes tchadiens, que leur diriez-vous?

-S.N’G: Il faut penser à l’avenir, travailler dure pour s'en sortir sans  jamais regarder derrière et c'est avec beaucoup d'efforts et de patience qu’on peut  avancer. A tous,  je dis  bon courage.

  _______________________________________________________________________________________

 France-Afrique: Bien que beaucoup d'Africains représentent une main d'oeuvre indispensable et incontournable dans l'ensemble des secteurs des bâtiments dans toute la France, de nombreuses familles africaines sont  logées dans des appartements insalibres sans ascensseurs et surtout dans des zones réputées  sensibles. 

 

___________________________________________________________
Tchad-politique: Tant que l'hypocritie n'a pas quitté le cerveau de Deby et ses ministres aux têtes bien pleines des idées néfastes et dangereuses à la vie de la population tchadienne et étrangère, le  Tchad demeurera toujours un chantier interdit pour les acteurs politiques démocrates et pour les opposants armés. 
____________________________________________________________________________
 France-Mode des déplacementsIl est très difficile d'expliquer aux Africains du continent ce que signifie  un TER( train express général) qui est différent d'un TGV ou d'autres trains(Corail). De Toutes les façons aucun gouvernement n'investira pour  ce mode de déplacement.Car, les  présidents africains font tout aux populations respectives de leurs pays envue de les aider à mieux et rapidement mourir moralement et psychiquement, sauf des projets utiles et des bonnes choses qui feront avancer le continent vers un développement meilleur.


_____________________________________________________________
France-diaspora africaine:"celui qui n'a pas aider une personne handicapée phsysique  avant de mourir, a vecu inutilement" paraphrasent les associations d'aide aux personnes handicapées africaines. Africains de France pensont à nos frères handicapés du continent.



______________________________________________________________
 

 France-Afrique:Tant  que les politiciens français ne lâchent pas l'Afrique, le continent sera toujours une terre sans issue. Les peuples africains ont droit à la vie, à la paix et à la sécurité  comme les populations européennes. Ce n'est plus le moment de rendre les noirs d'Afrique et des Antillais des esclaves modernes. On ne peut pas parler des droits de L'homme et des libertés fondamentales tant que les européens considérent  d'autres populations des sous-êtres humaines

 

 

 France-Musique:"La musique est  comme le feu de brousse qui s'agrandit progressivement pour finir à occuper toute la savane". Sans l'art en général et paticulièrement sans musique imaginer ce que sera notre vie.

__________________________________________________________________________________ 

 

Calligraphie arabe: L'art fait vivre, il domine et retient les yeux, il circule et colonise  son espace et enfin il est l'expression d'une culture ou d'une civilisation d'un peuple donné. A travers l'art on voit son peuple . ___________________________________________________________________________________________

 

 

 


-France-Gabon: L'Afrique vient de perdre son dinosaure Oumar Bongo à l'âge de 73 ans. 30 jours de deuil au Gabon. Président de son pays depuis 1967. La presse française le qualifie de doyen des chefs d'Etats africains totalement au service de la France. Oumar aimait dire pour faire plaisir aux dirigeants de la France que "l'Afrique sans la France ,c'est la voiture sans le chauffeur. La France sans l'Afrique, c'est une voiture sans carburant". Nous y reviendrons dans nos prochains articles .

 

 

 

France-natalité:Que faire pour sauver la France qui meurt en vieillissant ?

 

 

 France: Bien le peuple français s'attache  aux chiens, mais certaines femmes ou hommes en abusent, imposant un autre rôle à beaucoup de chiens ou chiennes. 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

  France-Tchad: Que vous disent ces images du Tchad?

 

 

 

 

 

  Tchad-Diaspora: Le samedi dernier un jeune tchadien révèla  à son compatriote  son souhait  de voir  le peuple  Tchadien devenir entièrement  musulman. C'est un souhait de beaucoup d'autres personnes  d'avoir une seule religion pour tout un peuple.   Dieu seul sait le destin d'un pays et oriente  les choses . Mais, vouloir à tout prix  que les populations tchadiennes  deviennent  musulmanes est une meutrière faute. Le Tchad est un pays laïc et il est en aucun cas faire des déclarations gratuites.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article