Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara



Chercher une réponse à une telle  question peut  provoquer un fou rire. Et l’on peut s’arrêter seulement  si le sommeil nous prend ou bien lorsque l’on aura trouvé quelque chose d’intéressant à ce sujet.  Hinda Deby, comme la plupart des épouses des Chefs d’Etat africains, se fait appeler par les Tchadiens la première dame du Tchad. Personne ne peut être contre cette marque de respect envers l’épouse d’un Président d’un pays. Si l’idée et la pratique sont bien répandues et admises par beaucoup de nos concitoyens du Tchad. Néanmoins, cela ne nous empêche pas de dire ce que l’on pense.


La naissance de son fils à Paris est certes une bonne nouvelle et accueillie avec joie par tout le monde car la vie humaine n’a pas de couleur. La déclaration universelle de droit de l’homme stipule clairement en son article 3 « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sureté de sa personne » Les religieux ne disent-ils pas que nous sommes crées à l’image de Dieu ? Quant aux scientifiques, l’être humain est le résultat d’une évolution naturelle. Tout cela relève d’un raisonnement philosophique sans aucun lien étroit avec la principale question, objet de notre modeste point de vue.

Voilà pourquoi revenons à l’essentiel : la première dame du Tchad Hinda Deby a-t-elle une âme de reine ? A notre humble avis, d’emblée la réponse est non.  Car le titre respectueux de reine n’est pas attribué à toute personne qui veut mais il obéît à un ensemble des réalités historiques. Ce sont surtout des valeurs humaines et des attitudes irréprochables incarnées par de telles personnes à cause de la noblesse de la fonction.

 

  Alors si l’on s’amuse un peu à raisonner par l’absurde en considérant  Hinda Deby comme telle c’est-à-dire reine ou vraie première dame d’un pays africain, elle n’aurait pas dû agir comme nous l’apprenons ce dernier temps avec l’affaire de la naissance de son nouveau-né et surtout la polémique si ridicule autour de la déclaration  de celle-ci auprès des autorités communales. Tout ce que les autres racontent ne nous regarde pas. Chacun est libre d’exprimer ses idées sans pour autant  verser dans une attaque personnelle. Cependant  dans tout ce qui est dit ça et là,  nous retenons deux mots : reine et prince. Pour une République comme le Tchad, faire allusion à ces termes peut susciter une série d’interrogations et même une curiosité justifiées.

Depuis quand le Tchad est-il devenu un royaume ?  Depuis quand Deby est-il devenu roi ? Pourquoi Hinda Deby se considère-t-elle comme reine ?  Si seulement les propos qui lui sont attribués sont exacts,  alors on est en droit d’êtes inquiets pour le Tchad et particulièrement pour l’avenir de la jeunesse.  Cela signifie clairement  que toutes les  institutions du pays  soient totalement inféodées au seul groupe ethnique au pouvoir. Est-ce que les Tchadiens sont-ils prêts d’accepter une telle royauté ? Que mijote le clan Deby pour faire du Tchad, un royaume au service d’une lignée au même titre que le Maroc, l’Arabie Saoudite ou d’autres ? 
 

Tout cela ressemble à un conte de fée, un rêve voire  un fantasme dans la tête de ceux qui veulent se maintenir éternellement au pouvoir au détriment de la population. On dira même que  c’est un vrai cauchemar.  Inutile de comparer  le rêve de Martin Luther King  à celui de Hinda Deby. Les deux personnes n’ont absolument rien de communs entre eux .Prenons juste 2 points qui les différencient à savoir la vocation et l’époque.

Au moment où la porte de Martin Luther King  se ferme sur lui avec son assassinat odieux en 1968, celle d’Hinda Deby s’ouvre avec l’accession au pouvoir de son futur époux en 1990. Martin Luther King est pasteur chrétien, Hinda  Deby est musulmane, femme au foyer. Autant le combat légitime de Martin Luther King s’inscrit dans une époque assez particulière des rapports encore difficiles entre noirs et blancs américains. Hindi Deby semble se tromper simplement d’époque car le monde du 21ème siècle a beaucoup changé. 

 
L’exigence capricieuse de Hinda Deby de faire déclarer la naissance de son enfant par  l’ambassadeur lui-même n’est qu’une illusion et relève d’un manque de respect pour la personne et la fonction qu’il incarne.  En quoi les mêmes  démarches accomplies par le secrétaire de l’ambassade n’obtiennent-ils pas grâce à ses yeux si ce n’est une volonté manifeste de vouloir humilier l’ambassadeur ?

Quelle différence entre une déclaration faite par l’un ou l’autre ?  Il n’y a aucune importance et les deux personnes se valent. Ce qui est important, c’est l’acte lui-même et non la personne. Que ça soit l’ambassadeur ou son premier secrétaire ou le planton, ce n’est pas important. On est tenté de dire qu’elle agit ainsi soit par ignorance soit par mépris. Le plus choquant c’est de l’entendre dire à qui veut l’entendre que son fil est prince.

Alors qu’elle veuille bien dire  au public de quel pays ou royaume est-il prince. ? Hinda Deby semble se tromper  de  pays ou bien  elle est ivre de pouvoir comme son mari le Président.  Peut être aussi qu’elle soit fatiguée par  le « travail ». Ce n’est que normal si tel est le cas. Car donner la vie, n’est pas chose facile. Mais si elle le fait de façon volontaire, elle doit savoir  définitivement que le Tchad n’est pas un royaume et son époux Deby n’est pas un roi.

Dorénavant qu’elle apprenne au cas où elle ne le sait pas à jouer le rôle de première dame qui est le sien sans chercher à créer des fades polémiques spectaculaires. D’ailleurs elle serait mieux inspiré d’appeler son mari à entendre raison en faisant la paix des braves avec tous les Tchadiens et les rebelles en particuliers au lieu de justifier le gaspillage des fonds publics par une guerre permanente à l’issue incertaine ni pour lui ni encore moins pour ses ennemis. De grâce qu’elle laisse les diplômâtes s’occuper du vrai travail de représentation du pays pour lesquels ils ont été nommés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AHMAD ISSA 29/10/2010 14:55


quelle mansonge monsieur
pourtant aà la derniere naissance de sa fille c'est toujours le premier conseillé qui etait pari lui faire les papiers. n'oublions pas que MHT PELE est le cousin de Hinda