Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le Journaliste Eric Mocnga Topona est déjà l’auteur de deux ouvrages : « Essai pour la Refondation du Tchad » paru aux Editions L’Hamarttan(15 décembre 2021 en 228 pages) et "Misère et Grandeur de la Liberté d’Informer"(publié le 29 octobre 2019 aux Editions Edilivre ).

Ainsi, notre confrère à la Rédaction Afrique francophone de la Deutsche Welle à Bonn totalise désormais deux ouvrages avec de titres phares, dont on recommande d’ailleurs à tout le monde de consacrer un peu de ses heures de la semaine  à la lecture. Des livres que l’on retrouve dans un grand nombre de librairies en France et à l’espace francophone. Sans oublier les librairies allemandes, dans ce pays où l’auteur en question exerce son métier en tant que journaliste ou sous d’autres cieux littéraires.

Dans son tout premier ouvrage: « Misère et Grandeur  de la Liberté d’Informer,édité sous forme d’un témoignage vivant ,l’écrivain tchadien Éric Topona Mocnga livre un premier extrait de ce qu’il a vécu  au Tchad dans son pays natal , il ya de cela huit ans : « Le 4 mai 2013, alors que je me rendais au siège de la Radiodiffusion nationale tchadienne, à N’Djamena, une convocation me fut apportée par un gendarme en faction. À la lecture de cette curieuse lettre, je découvris que j’étais convoqué au 3e cabinet du juge d’instruction du tribunal de première instance de N’Djamena, le 6 mai dès 8 heures. Je fus tout autant étonné que perplexe, car les contextes politique et sécuritaire étaient des plus délicats. La suite de cette convocation fut sans surprise. Après avoir été déféré devant le juge d’instruction, le 6 mai 2013, je me suis retrouvé, le même jour, en détention à la maison d’arrêt d’Amssinené de N’Djamena durant une centaine de jours, pour « Complot et atteinte à l’ordre constitutionnel ». Du fait des charges qui pesaient contre moi, je risquais une peine de prison à perpétuité. Grâce à la mobilisation précieuse et incessante de mes confrères de la presse nationale et internationale, des organisations de défense des droits humains, de mes avocats, de ma famille et de mes amis, je pus recouvrer la liberté. Au-delà de mon histoire personnelle, le présent ouvrage est un hommage et un plaidoyer pour ces hommes et femmes de médias qui, à travers le monde, parfois au péril de leurs vies, donnent au journalisme ses lettres de noblesse ».

Et dans le second outil pédagogique ou surtout de Recherche et d'information, récemment paru: « Essai pour la Refondation du Tchad », l’auteur décrit ou décrypte par sa plume un Tchad qui « depuis son accession à l'indépendance, est à la recherche de son modèle de développement et d'un contrat social qui rendraient possible la pleine éclosion de son génie. Son histoire politique, depuis soixante ans, n'aura été qu'une succession de confrontations meurtrières entre ses enfants. Nous pouvons bâtir le Tchad de nos rêves, parce que nous avons à peine commencé la valorisation des immenses ressources de notre sol et de notre sous-sol. Mais il existe une ressource plus importante encore que celles-là, c'est notre capital humain. Maintenant que nous sommes unanimes sur la nécessité de poser des jalons solides et durables pour ouvrir enfin le chantier d'un Tchad prospère et réconcilié, cet ouvrage se veut une pierre apportée à la réalisation de cet édifice, à l'élaboration de ce contrat social : le Tchad de demain, notre « Maison commune ».

La Rédaction

Éric Topona Mocnga est un journaliste de nationalité tchadienne, né le 19 novembre 1984 à N’Djaména (Tchad) et titulaire d’une maîtrise en sciences juridiques, option sciences politiques et relations internationales obtenue en 2009 à l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin. Il fut intégré, en 2008, dans le cadre régulier de la fonction publique de son pays, puis affecté à l’ONRTV (Office national de radiodiffusion et télévision du Tchad), devenu depuis le 24 décembre 2018 l’Office national des médias audiovisuels (ONAMA), précisément à la rédaction du journal parlé de la Radiodiffusion nationale tchadienne (RNT). L’auteur a également servi comme journaliste dans la presse écrite de son pays et a été, durant de nombreuses années, correspondant de médias internationaux, tels que BBC Afrique et la Deutsche Welle. Arrêté le 6 mai 2013, il est libéré le 19 août de la même année, Éric Topona Mocnga réalise qu’il ne peut continuer à travailler en tant que journaliste dans le pays d’Idriss Déby Itno et décide alors de continuer sa collaboration avec la rédaction Afrique francophone de la Deutsche Welle depuis l’Allemagne ; et il s’installe à Bonn.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article