Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Une publication de notre confrère RTBF datée du mercredi 13 octobre 2021, rapporte l’information selon laquelle le président brésilien a renoncé finalement à se faire vacciner contre le Covid-19, après avoir affirmé des mois durant qu’il serait « le dernier Brésilien » immunisé.  Il s’est justifié lors d’un entretien mardi soir à la Radio Jovem Pan, affirmant sous forme d’interrogation : « J’ai décidé de ne plus me faire vacciner. J’ai vu de nouvelles études et mon immunité est au plus haut, pourquoi j’aurais besoin du vaccin ? », sans indiquer sur quelles études s’appuie-t-il. « Ce serait comme miser dix réais au loto pour gagner deux, ça n’a aucun sens », a insisté le chef de l’Etat, qui avait déclaré par le passé sur un ton ironique que le vaccin de Pfizer pourrait « transformer les gens en crocodile » à cause d’éventuels effets secondaires.

Malgré son infection par le virus avec des symptômes légers, en juillet 2020, le président Bolsonaro  s’est laissé convaincre qu'il disposait d'un niveau d'anticorps suffisant pour le dispenser de la vaccination, une thèse balayée par les épidémiologistes. La gestion jugée catastrophique de la crise sanitaire, a fait de lui une cible de vives critiques des Brésiliens, qui déplorent pratiquement 600 000 morts. Et pourtant, Jaïr Bolsonaro est viscéralement opposé au Pass sanitaire exigé par plusieurs grandes villes brésiliennes pour accéder à certains lieux publics. Selon le président de l’extrême droite, la liberté passe au-dessus de tout. Si un citoyen ne veut pas se faire vacciner, c'est son droit, point final. Plus de 71% des 213 millions de Brésiliens n’ont reçu au moins une dose de vaccin anti Covid et 45% ont été entièrement vaccinés. Son refus de se faire vacciner a également suscité de nombreuses critiques à l'étranger, notamment lors de son voyage à New York le mois dernier, à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies.

Moussa S. Yowanga

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article