Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Question bien délicate à laquelle le journaliste de la RTBF  Grégoire Ryckmans s’est attelé pour trouver des réponses précises. Publiée depuis vendredi 17 septembre 2021, notre confrère a rapporté dans cette information que de  nombreux messages circulent sur les plateformes en ligne concernant l’impact des vaccins contre le Covid-19 sur la sexualité masculine et la fertilité des hommes. Un tweet de la rappeuse Nicki Minaj au sujet d’un lien potentiel entre vaccination contre le coronavirus et impuissance sexuelle a suscité énormément de réactions. À ce stade, aucun lien ne peut être établi entre les deux. Il est par contre possible que le Covid-19 puisse avoir des conséquences sur la fertilité et les fonctions sexuelles des hommes. L’absence de la star internationale Nicki Minaj au gala du Metropolitan Museum of Art (MET) en raison de son refus de se faire vacciner contre le Covid-19 a fait couler énormément d’encre et a agité les réseaux sociaux. La rappeuse américaine a d’abord expliqué sur son compte Twitter, qui compte plus de 22,7 millions d’abonnés, qu’elle souhaitait prendre un temps de réflexion et faire ses recherches avant de prendre la décision de se faire vacciner ou non. Raison pour laquelle elle n’a pas assisté au gala du « MET », cet évènement dans le milieu de la mode qui attire chaque année des célébrités, et qui exigeait des participants qu’ils soient vaccinés contre le Covid-19 pour pouvoir y participer. « Ils veulent que vous soyez vacciné pour le MET. Si je me fais vacciner, ce ne sera pas pour le MET. Ce sera quand j’aurai fait assez de recherches. J’y travaille en ce moment. En attendant, mes amours, soyez prudents. Portez le masque avec 2 ficelles qui vous serre la tête et le visage. Pas celui qui est lâche »." « Mon cousin à Trinidad ne veut pas se faire vacciner parce que son ami l’a eu (le vaccin, ndlr) et est devenu impuissant. Ses testicules ont enflé. Son ami était à quelques semaines de se marier, mais la fille a annulé le mariage. Alors, priez et assurez-vous d’être à l’aise avec votre décision, sans vous laisser intimider ».Un internaute a également interpellé la rappeuse, dans la foulée : « J’ai dû me faire vacciner parce qu’ils ne me laissaient pas chercher du travail ou trouver un emploi et gagner un peu d’argent et mainteant je ne suis pas sûr de faire le deuxième vaccin ???? ».

Ce à quoi Nicki Minaj a répondu : « Je sais, bébé. Beaucoup de pays ne laissent pas les gens travailler sans le vaccin. Je leur recommande vivement de se faire vacciner. Ils doivent nourrir leurs familles. Je suis sûre que je vais me faire vacciner aussi parce que je dois partir en tournée, etc ».La rappeuse a donc finalement déclaré qu’elle se ferait certainement vacciner. Elle a même été jusqu’à solliciter son audience le lendemain, toujours sur Twitter, afin qu’elle puisse lui recommander quel vaccin elle devrait se faire faire administrer.Mais revenons au tweet évoquant un ami de son cousin qui serait « devenu impuissant » et dont les « testicules ont enflé ».Pour le professeur Jean-Christophe Goffard, chef du service de médecine interne de l’hôpital Érasme, ce n’est pas parce qu’un problème de santé survient à quelqu’un après avoir été vacciné qu’il y a un lien de cause à effet qui doit être systématiquement établi entre la vaccination et cet évènement. « Si vous êtes vaccinés et que vous faites un accident de voiture quelques jours plus tard, aucun lien ne sera fait entre les deux évènements. Dans la plupart des cas, c’est la même chose si vous rencontrez un problème de santé post-vaccination ». « Pour qu’un lien de cause à effet puisse être établi entre la vaccination et un problème médical, il faut analyser les chiffres à large échelle et observer s’il y a une augmentation de certaines pathologies parmi le groupe des personnes vaccinées », indique le docteur.Jean-Christophe Goffard estime par ailleurs que les problèmes sérieux liés à la vaccination sont rapidement détectés et que le système de pharmacovigilance mis en place fonctionne bien. « Les effets secondaires liés aux vaccins contre le Covid-19 sont extrêmement bien surveillés. Par exemple, dans le cas de la hausse des problèmes de coagulation sanguine potentiellement induite par les vaccins d’AstraZeneca et de Janssen, les signaux d’alerte ont bien fonctionné. Le problème a été identifié et des recommandations ont été faites auprès des professionnels de la santé ».

Enfin conclut le journaliste de la RTBF Grégoire Ryckmans, concernant le cas évoqué par Nicki Minaj qui indique un gonflement des testicules et un problème érectile, il juge que c’est un problème « très sérieux » et qu’en raison de la gravité du problème médical, « ce cas a certainement été signalé et sera analysé de façon sérieuse par les autorités compétentes pour déterminer si ces troubles graves de la sexualité pourraient avoir un lien avec la vaccination. À ce stade aucun lien ne peut cependant être établi ».Le CDC américain (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies), qui forme l’agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique indique qu’aucun lien ne peut être fait entre la vaccination contre le Covid-19 et un risque de perte de fertilité : « Actuellement, aucune preuve ne montre que les vaccins, y compris les vaccins Covid-19, causent des problèmes de fertilité masculine. Une petite étude récente portant sur 45 hommes en bonne santé ayant reçu un vaccin Covid-19 à ARNm (c’est-à-dire Pfizer-BioNTech ou Moderna) a examiné les caractéristiques des spermatozoïdes, comme la quantité et le mouvement, avant et après la vaccination. Les chercheurs n’ont constaté aucun changement significatif dans ces caractéristiques des spermatozoïdes après la vaccination ».Le CDC ajoute par ailleurs que la fièvre, qui peut être induite par une vaccination ou une infection, peut cependant avoir un impact temporaire sur la production de sperme. "Bien que la fièvre puisse être un effet secondaire de la vaccination par le Covid-19, rien ne prouve actuellement que la fièvre après la vaccination par le Covid affecte la production de sperme." Poynter Institute, qui est en charge du réseau international de fact checking (IFCN) pointe le fait que ces déclarations de la star internationale de la chanson ont « causé des dégâts pour l’effort de vaccination » en raison de la portée de ces propos sur les réseaux sociaux et de la popularité de la rappeuse, notamment chez les jeunes hommes.Poynter a donc rappelé qu’il n’y avait pas de preuves que les vaccins contre le Covid-19 nuisent à leurs testicules ou à leur fertilité et indiqué, qu’a contrario, s’il n’y a actuellement pas de preuve que le vaccin soit lié à la dysfonction érectile ou à l’infertilité masculine, il est prouvé que le fait de contracter le virus peut causer ces problèmes.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article