Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Jean-François Herbecq avec Aurélie Didier et Arnaud Verniers, ce sont ces trois journalistes de la RTBF, dont une consœur ayant cherché les réponses à la question ci-dessous relative aux raisons qui amènent les jeunes russes à voter pour Vladimir Poutine. Les Russes sont appelés aux urnes ce dimanche 19 septembre. Le plus grand pays au monde renouvelle son Parlement, la Douma, dominé jusqu’ici par une majorité acquise au président russe Vladimir Poutine. Face à son parti, Russie Unie, 54%, l’opposition est marginale.Les sondages continuent à donner la formation conservatrice du président russe en tête, malgré un recul de sa popularité depuis 2 ans. Les candidats d’opposition ont cependant peu de chance de renverser la majorité de Vladimir Poutine. Chez la jeune génération aussi, le président âgé de 68 ans fait toujours recette, même si des voix alternatives se font entendre. Nous sommes partis à la rencontre de ces deux camps.C’est le jour de la fête nationale de l’indépendance de la Russie, le 12 juin. Pour l’occasion, des centaines de jeunes se rassemblent à Saint-Pétersbourg. Le lieu n’est pas choisi au hasard : la place du Palais, avec l’Ermitage, son musée, le plus grand du monde, mais aussi les souvenirs des tsars.

Selon nos trois confrères de la RTBF, jeunes filles et garçons se retrouvent autour des fontaines du parc voisin, ils se maquillent les joues en bleu-blanc-rouge, les couleurs de la Russie qui affronte ce soir les Diables rouges au Stade de Saint-Pétersbourg, le premier match de l’Euro de foot sur le sol russe.Aucun de ces jeunes n’était né en 1990, lorsque l’indépendance de leur pays a été proclamée à l’égard d’une URSS en pleine implosion. Ils répondent à l’appel de la Jeune Garde, l’organisation de jeunesse du parti Russie Unie du président PoutineA sa tête, Alexandre Malikov, 29 ans, l’allure décidée, maillot de foot de l’équipe russe. D’abord méfiant face aux journalistes belges qui s’intéressent à lui, il tourne le dos systématiquement à notre caméra.Après un conciliabule avec son équipe, il se montre nettement plus coopératif : il a saisi le parti qu’il pouvait tirer de la présence de notre équipe. Le gaillard se met en scène, ballon de football à la main : « La Russie a organisé la meilleure coupe du monde de foot en 2018 ! Le monde entier l’a reconnu ». Et de poursuivre sur le ton du défi : « Bienvenue aux journalistes belges ! Nous sommes ravis de vous voir dans notre pays et vous souhaitons bonne chance à votre équipe nationale ! Mais pour la nôtre, ce sera la victoire ! ».En attendant, la Jeune Garde répète l’exercice du jour : déployer un immense drapeau russe de 50 mètres sur 60 sur la place du Palais, le tout filmé par drone pour les clips de propagande de l’organisation. On est entre le show à la nord-coréenne et le spectacle de scouts.

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article