Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Sept mois après la prise en main du pays par la majorité démocrate, la question migratoire préoccupe les nouvelles autorités américaines qui, selon les médias belges RTBF et Belga, ont commencé vendredi à rapatrier par avion des familles de migrants vers l’Amérique centrale, dans le cadre d’un système accéléré d’expulsion de personnes arrivées clandestinement depuis le Mexique. Les expulsions se font sur la base d’un dispositif accéléré utilisé à la fois par les gouvernements républicains et démocrates, afin de décourager les clandestins de franchir la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, au moment où les entrées des clandestins sont en forte hausse. D’après le ministre de la Sécurité intérieure, les familles sont renvoyées vers leurs pays d’origine, notamment le Salvador, le Guatemala et le Honduras.

En revanche, il n’a fourni aucun détail concernant le nombre de personnes expulsées.« Le dispositif accéléré d’expulsion est un moyen légal pour gérer de manière sûre notre frontière et représente un pas vers notre objectif plus large d’accomplir un traitement sûr et ordonné de l’immigration », s’est justifié le ministère dans un communiqué. Les chiffres indiquent le nombre d'arrestations de migrants affranchissant de manière illégale la frontière américano-mexicaine a augmenté de 4,5% en juin, contrairement aux attentes d'une baisse des arrivées avec la hausse estivale des températures. Ces entrées massives des clandestins ont contraint les officiels américains d’annoncer lundi leur volonté d’utiliser le dispositif accéléré d’expulsion suite à la nouvelle augmentation rapide du nombre des arrivées, notamment au Texas. Il ressort des statistiques établies qu’environ un tiers des migrants arrêtés en juin étaient des ressortissants du Mexique, du Honduras, de Guatemala et du Salvador. La plupart des migrants sud-américains provenaient d’Equateur et du Venezuela.

Moussa S. Yowanga

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article