Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

C’est une information que porte depuis hier samedi 21 août 2021 la signature de l’Agence France Presse(AFP), mais publiée par la RTBF et d’autres médias occidentaux. Ainsi,selon l’AFP, Les opérations d'évacuation de Kaboul, parmi « les plus difficiles de l'histoire » selon Joe Biden, se poursuivent dans des conditions chaotiques pour aider Afghans et étrangers à fuir un pays tombé aux mains des talibans.Quelque 6.000 militaires américains lourdement armés ont le contrôle de l'aéroport de Kaboul, tandis que leurs ennemis jurés talibans patrouillent les rues alentours, empêchant beaucoup d'Afghans de parvenir à l'aéroport congestionné. Les Etats-Unis, qui prévoient d'évacuer plus de 30.000 Américains et civils afghans via leurs bases au Koweït et au Qatar, affirment avoir déjà fait sortir plus de 13.000 personnes depuis le 14 août.Mais le président américain a affirmé qu'il ne pouvait pas garantir « l'issue finale » de cette opération d'évacuation, l'une des « plus difficiles de l'histoire » au terme d'une guerre longue de vingt ans en Afghanistan. Malgré des jours d'échec, des milliers de familles se massaient encore samedi devant l'aérodrome, espérant monter dans un avion. Devant elles, des militaires américains et une brigade des forces spéciales afghanes se tenaient aux aguets pour les dissuader d'envahir les lieux. L'ambassade des Etats-Unis en Afghanistan a appelé samedi les ressortissants américains à éviter de se déplacer vers l'aéroport de Kaboul à cause de « potentielles menaces de sécurité à l'extérieur des portes de l'aéroport de Kaboul ». « Les gens s'évanouissent et les enfants pleurent. Les coups de feu occasionnels effraient également les enfants. Il y a un chaos total alors que des foules de personnes attendent pour embarquer sur des vols qui peuvent les emporter », a déclaré un responsable de la sécurité étranger impliqué dans l'évacuation de l'aéroport.

L’AFP eut constaté depuis ce samedi 21 août que le va-et-vient d'avions militaires américains a été interrompu vendredi pendant près de sept heures car la base où ils atterrissaient au Qatar était saturée. Les avions avaient évacué auparavant quelque 6.000 personnes, dont quelque 200 américains, en 24 heures.Des évacués au Qatar ont raconté avoir dormi par terre dans des hangars d'avion pendant plusieurs jours dans une chaleur étouffante.Les Etats-Unis ont arrangé le transfert de nombreux évacués vers leur base militaire de Ramstein en Allemagne, et les évacuations ont repris de Kaboul vendredi soir.Les Etats-Unis, qui recherchent d'autres destinations initiales pour ces vols, ont obtenu le feu vert de Berlin pour que certains évacués soient dirigés vers l'Allemagne, où les Etats-Unis disposent de nombreuses bases militaires.Quelque 1.150 personnes ont atterri samedi sur la base de Ramstein, d'où elles devraient d'ici « quelques jours » repartir pour les Etats-Unis, selon une porte-parole de la base de l'armée américaine.La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a exhorté samedi tous les pays, en premier lieu les pays européens, à accueillir une partie des réfugiés afghans exfiltrés de Kaboul et a assuré les Etats membres de l'UE qui le feront du soutien financier de l'Europe.Un millier d'Afghans ont été évacués vers l'Italie ces cinq derniers jours, ou sont en voie de l'être, en attente à l'aéroport, a précisé samedi le ministre de la Défense. Depuis juin, l'Italie a évacué environ 1.500 Afghans, selon le ministère de la Défense.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article