Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                           Déli Sainzoumi Nestor, journal Eclairages

Le 17 juin 2021, le Tchad a rouvert le pont de Nguéli ; pont qui lie la Capitale tchadienne à la ville camerounaise de Kousseri, fermé en mars 2020, suite aux mesures prises pour la lutte contre la Covid-19. Trois jours après la décision du Gouvernement tchadien, les autorités camerounaises décident de la réouverture de leur frontière avec le Tchad, le 20 juin 2021.Fruit d’une coopération agissante, cette décision est saluée par les populations de deux villes-sœurs qui profitent souvent des flux transfrontaliers.

 Désormais, le trafic entre N’Djaména et Kousseri, les échanges à travers une dialectique du licite et de l’illicite vont reprendre. Les importateurs, les transitaires, les exportateurs et d’autres opérateurs économiques pourront retrouver les beaux jours et profiter convenablement des dividendes du corridor N’Djaména- Ngaoundéré-Douala (Cameroun). Avec l’offre de marchandises venant du Nigéria, surtout que la mort du patron de Boko haram, Abubakar Shekau semble réduire les activités terroristes transfrontalières entre le Cameroun et le Nigéria. En principe, l’ouverture du pont de Nguéli devrait être accompagnée de la performance des Collectes Douanières qui ont connu une baisse considérable au Tchad, depuis 2006 avec la prise en main de la direction générale des douanes par des proches du maréchal Déby. L’ancien chef de l’Etat a réglé, en partie, cette situation à travers une visite inopinée à Nguéli en 2020. Visite qui lui a donné l’occasion de renvoyer une cinquantaine de faux douaniers, des gendarmes, des policiers et quelques agents de l’Agence Nationale de Sécurité (ANS) qui escroquaient les passagers sur le pont de Nguéli.

Les Douanes au cœur de la modernisation

Au premier trimestre 2020, le Tchad s’est doté d’une plateforme d’imagerie douanière, installée à Nguéli pour mieux sécuriser les recettes. Selon les experts, cette plateforme devrait permettre à la Direction Générale des Douanes(DGD) de sécuriser les recettes, à travers le scanne des cargaisons de containers à destination du Tchad.  Cette imagerie est composée de 4 véhicules équipés chacun d’une table d’opération et d’une boîte à rayon X. Capable de scanner en 3 minutes, la contenance et le contenu des cargaisons, la plateforme d’imagerie de Nguéli sert à prévenir les produits illicites, ou prohibés qui entrent au Tchad. Cette haute technologie répond aux normes internationales recommandées par l’Organisation Mondiale de la Douane (OMD) et les partenaires techniques et financiers du Tchad. Cette modernisation des services douaniers devrait favoriser la redynamisation des recettes fiscales et administratives estimées à hauteur des centaines de milliards Fcfa. Ce qui fait dire que les douanes remplacent l’économie pétrolière. Mais pour beaucoup d’observateurs, depuis que l’actuel Directeur général des douanes à pris part au combat contre les rebelles du Front pour l'Alternance et la Concorde au Tchad  (FACT) aux côtés du maréchal Déby, personne ne peut lui donner des injonctions dans le sens de la traçabilité des recettes.

Collaboration Journal Eclairages/ Regards d’Africains de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article