Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La Guerre entre les Leaders des Partis politiques, les Responsables des Organisations de la Société civile er des Leaders d’Opinion contre l’Etat tchadien avec à sa tête Idriss Deby Itno, aura-t-elle véritablement lieu? Question bien sensible à laquelle, les organisateurs d’une éventuelle marche pacifique prévue pour le samedi 06 février 2021 tentèrent de donner leurs raisons. Ainsi, réunis hier mercredi 03 février en assemblée générale à N’Djaména, la Capitale tchadienne, ces responsables des organisations de défense des droits humains, des leaders d’opinion et des Partis politiques ont réitéré leur volonté d’organiser la marche pour la justice, l’inclusion et l’alternance. Sur une décision commune, tous appellent la population tchadienne à sortir massivement pour ainsi démontrer leur résistance en bravant l’interdiction prise par le gouvernement d’Idriss Deby Itno. 

Dans une publication assez ressente sur sa page Facebook , le Secrétaire Général de la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) Mahamat Nour Ahmed Ibedou a indiqué de façon assez claire et nette que la marche du 6 février est non seulement une contestation contre le 6ème mandat du Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno, mais aussi la marche contre les 30 ans d’arbitraire, de faim, de soif, bref de misère. Ce n’est d’ailleurs pas pour la première fois qu'il réinèrre cet appel à la marche de ce samedi 06 février. En effet, pour ceux qui se rappellent encore de son intervention le samedi 23 janvier au siège social du parti Les Transformateurs, cet homme fort de la société civile a expliqué largement que même si leur statut de défenseurs des droits de l'Homme est diffèrent de celui de leur ami le Président du parti les Transformateurs Dr  Succès Masra, c'est avec un immense plaisir qu’il a  fait cette déclaration devant le siège de ce jeune parti dont le dynamisme force l'admiration. Ainsi, disait-il lors de cette brillante intervention que : « C'est en effet au cours d'une visite impromptue chez le camarade Masra que nous sommes tombés sur certains responsables du parti en train d'enregistrer une série de vidéos appelant à la marche du 6 Février 2021.Etant toujours partisan des actions citoyennes et ayant décidé donc depuis longtemps de participer à cette marche pacifique du 6 Février, nous n'avons pas hésité une seule seconde à appeler les tchadiens sur cette tribune des Transformateurs à cette marche contre la candidature d'Idriss Deby aux prochaines présidentielles de 2021.Cet appel, nous sommes prêts à le lancer n'importe où chez n'importe quel tchadien engagé , soucieux du bien-être de ses concitoyens et déterminé à agir pour faire bouger les choses. Cette marche selon nous devrait s'inscrire dans une dynamique d'ensemble et nous lançons à cette occasion un appel à toutes les forces vives du pays à y participer ».

Monsieur Mahamat Nour Ahmed Ibedou a aussi expliqué qu’ailleurs en Afrique, c'est la participation des partis politiques, des associations de la société civile, des intellectuels et autres leaders d'opinion qui a permis le départ du pouvoir des dictateurs indésirables et autres déchets de l'histoire, et occasionné ainsi une alternance réelle. Partis politiques, société civile, intellectuels etc... : «Nous devons donc plus que jamais nous approprier cette fédéralisation des énergies pour arriver nous aussi à nos fins. L'enjeu de faire partir ce pouvoir trentenaire exécrable est trop important pour que nous puissions nous permettre d'avoir des egos et ignorer cet événement qui peut être déterminant si nous y mettons de la volonté et si nous désirons réellement le bien-être de notre peuple; le but étant d'obtenir une alternance salutaire à la tête du pays. Si nous, de la société civile, les camarades des partis politiques et des bonnes volontés apportons chacun seulement 10 militants pour participer à cette marche, vu notre potentiel actuel, cela sera plus que suffisant. Il faut que chacune des composantes des forces vives du pays saches que si vraiment notre but ultime est la recherche de l'alternance à la tête du pays, œuvrons ensemble parce que dans la poursuite de notre but commun, nous sommes des alliés objectifs. Nous ne faisons la guerre à personne; nous exprimons une volonté d'en finir avec cette mafia destructrice qui, pendant trois décennies a imposé le calvaire à tout un peuple; cette initiative citoyenne et pacifique est, (rappelons le) soutenues par des dispositions constitutionnelles claires et limpides ».

Les idées évoquées par le Fondateur du parti Les Transformateurs pour justifier cette marche pacifique prévue pour le samedi 06 février ne sont pas aussi éloignées que celles du défenseur des droits de l’Homme Mahamat Nour Ahmed Ibedou. Pour Dr Succès Masra du Parti les Transformateurs, la marche pour la justice, l’inclusion et l’alternance en 2021, c’est l’acte 1 de leurs actions et sera suivi d’autres actions avec tous ceux qui veulent réellement et sincèrement réaliser le progrès promis dans la devise de leur  pays commun qui est le Tchad et qui passe nécessairement par l’unité d’actions et surtout le travail au cœur de cette devise-Unité-Travail-Progrès. Selon ce jeune politicien du Parti Les Transformateurs :«Si vous demandez aux Tchadiens quelles sont les raisons pour lesquelles ils doivent marcher ce 6 février, ils vous trouveront mille et une raison mais collectivement, avec mes collègues ici et les autres qui n’ont pas pu être là physiquement et avec qui nous travaillons pour cette marche et pour les actions futures, nous en avons recensé 10 et une ». Il a maintes fois expliqué les choses en indiquant : « face à l’injustice, l’oppression, le népotisme aux violations des droits humains et à l’apartheid politique érigés en mode de gouvernance, cette marche a toute sa raison d’être ».

Quant au Président de la Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme Max Loangar : « la  bataille de la vie de l’Homme est seule bataille qui mérite d’être menée. Tout le reste est néant. Si ton activité ne te permet pas magnifier l’homme, en tant que créature de Dieu, tu ne serviras à rien. C’est au de cette soif de vie que nous devons nous lever le 6 février de partout pour dire que s’en est de trop. Quand vous avez des strigas dans vos champs, vous ne pouvez pas prier pour que l’herbe se transforme en salade. Non, c’est impossible. On arrache l’herbe et on la jette. Quand pendant des années vos efforts ne produisent pas de fruits, on ne peut pas s’attendre à ce que vous changez par miracle. Il faut résolument faire le choix de la vie qui est vers le progrès. Donc si vous avez des institutions qui ne commettent pas de progrès, elles sont inutiles pour votre existence ».

La Rédaction

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article