Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Bonne nouvelle pour l’Afrique en général et particulièrement pour le Nigéria, ce géant commercial de la Sous-région Afrique de l’Ouest ! En effet, dans une information publiée depuis le vendredi 05 février 2021 avec la signature de l’Agence Belga, la RTBF rapporte que  Washington a annoncé ce vendredi « son soutien appuyé » à Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), levant ainsi le véto américain mis par l'administration Trump sur la candidature de la Nigériane. « L'administration Biden-Harris est heureuse d'exprimer son soutien appuyé à la candidature du Dr Ngozi Okonjo-Iweala au poste de prochain directeur général de l'OMC », ont indiqué les services du représentant au Commerce dans un communiqué. « Le Dr Okonjo-Iweala apporte la richesse de ses connaissances en économie et en diplomatie internationale grâce à ses 25 ans à la Banque mondiale et de deux mandats en tant que ministre nigériane des Finances », ajoutent-ils.

Selon toujours la RTBF avec la participation de Belga, l’'administration Trump soutenait l'autre candidate, la ministre sud-coréenne du Commerce Yoo Myung-hee, qui a finalement annoncé vendredi renoncer à ce poste.Les services du représentant au Commerce ont tenu à souligner que les deux femmes étaient « hautement qualifiées » pour ce poste et se félicite que c'est « la première fois qu'une femme atteint ce stade de l'institution ».Ils soulignent que les Etats-Unis sont prêts à s'engager dans la prochaine phase du processus de l'OMC « pour parvenir à une décision consensuelle ».L'administration Biden précise par ailleurs qu'elle a « hâte de travailler avec » la nouvelle directrice « pour réaliser la nécessaire réforme de fond de l'OMC ». Elle rejoint sur ce point ses prédécesseurs qui avaient, eux, aussi appelé à réformer cette organisation.

Ahmat Zéïdane Bichara

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article