Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Que gagnerait-elle cette Union Européenne en surveillant les exportations de vaccins dans le monde ?  En effet, dans sa publication d’hier vendredi 29 janvier 2021 portant la signature de l’Agence Belga, la RTBF s’est  battue pour nous trouver des éléments de réponses proche à la vérité. Ainsi donc selon ce grand site belge son Agence, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) déplore le dispositif lancé par l'UE pour contrôler les exportations de vaccins. Les interdictions ou les restrictions « n'aident pas », a affirmé vendredi à la presse à Genève une responsable. « Il y a toujours une inquiétude quand un pays ou un bloc » décident de ce type d'actions, a-t-elle expliqué. D'autant plus que les chaînes d'approvisionnement pour le vaccin sont mondiales, avec des composantes de plusieurs régions. Cette décision peut entraver l'accès équitable à celui-ci.

Selon toujours les deux médias belges, l'UE a décidé de lancer un mécanisme pour contrôler les exportations de vaccins qui sont fabriqués sur son territoire en dehors de celui-ci. Un dispositif décidé après l'annonce d'AstraZeneca de retards dans ses livraisons aux pays européens. Le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a appelé ceux qui ne sont pas prioritaires pour être immunisés à « attendre ». « Il y en aura suffisamment pour tout le monde. Mais pour le moment, les vaccins sont une ressource limitée », a-t-il dit. Il a répété que le personnel de santé et les personnes âgées doivent être vaccinés en premier. Les soignants « ont besoin d'un vaccin maintenant », a-t-il affirmé. Et de réitérer son appel à démarrer la campagne d'immunisation dans tous les pays d'ici le 7 avril, pour éviter de retarder la relance après la pandémie. « Il y a maintenant un réel danger que les instruments qui pourraient aider à mettre un terme à la pandémie, les vaccins, exacerbent les inégalités ». Le nombre de cas dépasse au total désormais les 100 millions dans le monde.

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article