Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Ceci démontre bel et bien que le  Conseil de l'Europe eut décidé de mettre à l’honneur les Droits des femmes dans le monde. Ainsi, d’après le décryptage de l’Agence Belga pour le compte de la RTBF d’hier jeudi 07 janvier, les Droits des femmes ont été mis à l'honneur de la présélection pour le Prix des droits de l'Homme Vaclav-Havel 2020 du Conseil de l'Europe, avec notamment pour le Continent africain, la militante de République démocratique du Congo Julienne Lusenge et pour le Moyen-Orient la Saoudienne emprisonnée Loujain Al-hathloul, a indiqué l'organisation intergouvernementale hier jeudi 07 janvier. « Les trois nommées sont impliquées dans la promotion des droits des femmes ou de l'égalité des genres », a indiqué, dans un communiqué, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).Créé en 2013 et doté de 60.000 euros, le prix Vaclav-Havel est en principe décerné à Strasbourg à l'automne, mais l'édition 2020 a été décalée en raison de la crise sanitaire. La lauréate doit être désignée le 19 avril. Par ordre alphabétique, la première présélectionnée pour recevoir le prix est la militante des droits des femmes saoudienne Loujain al-Hathloul, emprisonnée depuis 2018 et condamnée en décembre à cinq ans et huit mois de prison. Présentée par le Conseil de l'Europe comme « l'une des leaders du mouvement féministe saoudien », Loujain al-Hathloul avait été arrêtée, avec d'autres militantes, peu avant la levée de l'interdiction de conduire faite aux Saoudiennes, une réforme pour laquelle ces femmes militaient.

Selon toujours Belga pour la RTBF, sont également présélectionnées les nonnes de l'ordre Drukpa, un groupe de jeunes nonnes bouddhistes au Népal « qui promeuvent l'égalité des sexes, la durabilité environnementale et la tolérance interculturelle dans leurs villages d'origine dans l'Himalaya ». La militante de République démocratique du Congo Julienne Lusenge pourrait également recevoir le prix Vaclav-Havel 2020, pour avoir « documenté les abus sexuels et les actes de violence à l'encontre des femmes » en RDC. « Menacée à plusieurs reprises pour son travail », elle « a contribué (...) à obtenir la condamnation de centaines d'auteurs de violences sexuelles contre les femmes au niveau national », souligne l'APCE.Récompensant des actions exceptionnelles de la société civile dans la défense des droits de l'Homme, le Prix Vaclav-Havel avait été décerné en 2019 à l'intellectuel ouïghour emprisonné Ilham Tohti, conjointement avec une initiative de jeunes oeuvrant à la réconciliation dans les Balkans.Les années précédentes, le prix avait été attribué à Oïoub Titiev, responsable en Tchétchénie de l'ONG russe Memorial, à Murat Arslan, magistrat turc emprisonné dans le sillage des purges ayant suivi le coup d'État manqué de juillet 2016, et à l'ex-esclave yazidie du groupe État islamique Nadia Murad, lauréate ensuite en 2018 du Prix Nobel de la Paix.

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ANIMALERIE EYDENN 08/01/2021 13:11

Super merci, passez me voir.