Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Publiée par le journal de Montréal le dimanche 10 janvier, l’information révélée par l’agence QMI renseigne que l'ancien acteur de  Hollywood et gouverneur républicain de la Californie Arnold Schwarzenegger a mis en ligne, dimanche matin, une vidéo virale dans laquelle il lance un avertissement à ses compatriotes en faisant des parallèles avec l’Autriche sous le nazisme.Aujourd’hui âgé de 74 ans, en Autriche, Arnold Schwarzenegger est né à Thalal en Autriche deux ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. «J’ai grandi dans les ruines d’un pays qui a souffert de la perte de sa démocratie», explique-t-il. Il décrit dans la vidéo son père comme étant un homme brisé par les remords et qui, tout comme les autres hommes qui ont vécu la guerre, refoulait ses problèmes en buvant de l’alcool et en se défoulant sur sa femme et ses enfants. «Ils n’étaient pas tous des antisémites enragés ou des nazis: nombreux étaient ceux qui continuaient, étape par étape, le long du chemin», a plaidé l'acteur et ex-gouverneur. Comparant l’insurrection au Capitole à la Nuit de Cristal de 1938, lors de laquelle des centaines de synagogues et des milliers de commerces appartenant à des juifs ont été détruits dans l’Allemagne du Troisième Reich, Arnold Schwarzenegger déplore que tout «a commencé avec des mensonges, des mensonges et des mensonges, et de l’intolérance". "Je sais qu’il y a une peur dans ce pays et à travers le monde que quelque chose du genre puisse arriver ici», poursuit-il. «Le président Trump a tenté de changer les résultats d’une élection, une élection juste.

Il a tenté un coup d'État en manipulant les gens avec des mensonges», a-t-il poursuivi. L’ex-gouverneur de la Californie (de 2003 à 2011), Schwarzenegger a décrit Trump comme étant le pire président de l’histoire des États-Unis. Il n’a pas mâché ses mots pour les élus républicains qui l’ont défendu, qu’il a qualifiés de «sans colonne». Soucieux d’envoyer un message d’espoir malgré tout, Arnold Schwarzenegger, en maître de la mise en scène, a empoigné l’épée dont il s’est servi pour incarner le personnage de Conan le barbare au cinéma, afin de comparer la lame à la démocratie américaine.Comme une épée qui devient plus forte chaque fois qu’on la trempe, la martèle, la chauffe et la refroidit, la démocratie devient plus forte lorsqu’elle se relève des guerres, des injustices et des insurrections qui la façonnent, a-t-il comparé. «Je crois que, bien que nous soyons secoués par les événements des derniers jours, nous en ressortirons plus forts, car nous comprenons maintenant ce qui peut être perdu.». Le «Governator» a appelé à l’unification des Américains derrière le président désigné Joe Biden, ainsi qu’à tenir pour responsables «ceux qui nous ont amenés à ce point impardonnable».Rendue publique à 7h45 samedi, la vidéo avait été vue par plus de 10 millions de personnes uniquement sur Twitter au moment d’écrire ces lignes en début d’après-midi.

Moussa S. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article