Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Titrée:«Idriss Deby attendu au Guéra dans un climat de malaise général », nos confrères de la Rédaction Makaila.fr ont dressé une analyse pertinente sur la prochaine visite du Président tchadien Idriss Deby Itno au Guéra dans cette région située au cœur du Tchad où selon les propres mots du journaliste et Blogueur Makaila Ngeubla de nombreuses frustrations sont révélées par la population locale qui ne se reconnait pas dans sa politique d’exclusion sociale à son égard. Publiée depuis hier samedi 05 décembre 2020, ce journaliste ressortissant du Guéra, surtout natif de la ville de Mongo chef-lieu de cette région en exil en France, eut mis son doigt sur des points sensibles relatifs à la prochaine visite du président tchadien, en précisant clairement dans son analyse que l’arrivée d’Idriss Deby Itno n’enthousiasme pas certains cadres politiques écartées des affaires pour leur « franc parlé ».Ainsi, dans son premier paragraphe l’auteur de cette plume combattante nous révèle que : « Selon nos informations, Idriss Deby effectuera le 08 décembre 2020, une visite à Mongo dans le Guéra en vue de l’élection présidentielle du mois d’avril 2021. Il a toujours considéré acquise la province du Guéra alors que de nombreuses frustrations sont révélées par la population locale qui ne se reconnait pas dans sa politique d’exclusion sociale à son égard. Idriss Deby, fondateur du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), est attendu le 08 décembre 2020 probablement à Mongo. Sa visite s’inscrit dans le cadre de la campagne présidentielle prévue en avril 2020. Selon des sources bien informées, une réunion des ressortissants de cette province a eu lieu pour préparer l’arrivée du président fondateur du parti de Bamina.Des absences remarquées de certaines figures politiques du MPS, ont été soulevées lors de cette réunion réduite. Ce qui laisse présager que l’arrivée d’Idriss Deby n’enthousiasme pas certains cadres politiques écartés des affaires pour leur franc parlé.Dans un post sur sa page facebook, en solidarité à Mahamat Nour Ahmed Ibedou, Alhadj Garondé Djarma, monument vivant de l’histoire politique du Tchad et particulièrement de la région du Guéra avait écrit et dit ceci : « Au Guéra, hormis Adoum Tcheré qui fut le petit fils de Gar-Danndjawa et Gar Gogo et Président de l'Assemblée Nationale, le pouvoir M.P.S depuis son avènement utilise des Hadjaraï fils de Garmouraï et distilleuse des « Argui » pour humilier notre communauté. Nous refusons de se faire représenter par ces Hadjaraï de mauvaise graine, progéniture des Azaba des Askars.Que Deby cesse de mélanger les torchons avec les serviettes», a dénoncé cet écrivain tchadien ».

Monsieur Makaila Nguebla en tant que Directeur de Publication de la Rédaction Makaila.fr  eut soutenu son second paragraphe en s’appuyant sur des exemples précis, mettant en exergue d’autres réactions pertinentes publiées par certains ressortissants de cette région à l’exemple  du très populaire écrivain et Historien Alhadj Garondé Djarma et du défenseur des Droits Humains Gaya Ple Seid installé à Norvège depuis des années. Dans ce second et dernier paragraphe, Makaila Nguebla a posé une question très primordiale qui évidement susciterait beaucoup de débats : « Au regard de ces faits énumérés ici et là, la visite d’Idriss Deby au Guéra est-elle encore opportune ? » Plus loin, il s'est interrogé: « Que va-t-il se passer ? (N.D.L.R lors de la prochaine visite du président tchadien Idriss Deby Itno dans la région du Guéra).

Il faut bien rappeler au passage que le 09 juin dernier par un décret présidentiel N°1221 consultable jusqu’à aujourd’hui sur la page Facebook du Secrétariat Général du Gouvernement (SGG), le Général de Brigade Ahmat  Koussou Moursal  fut rétrogradé et rayé des effectifs des Forces armées de défense et de sécurité. La presse tchadienne en général avait estimé que cette décision inique vise à écarter et humilier un homme qui a servi son pays pendant plus d’une trentaine d’années, dont le seul tort, c’est d’avoir commis le crime de lèse-majesté en voulant rappeler au premier Baministe le pacte scellé entre eux dans la rébellion.

C’est dans ce sens que l’on peut dire que l’analyse du journaliste Makaila Nguebla sonne comme un rappel à l’ordre. Cet homme des médias tchadiens de la diaspora n’ayant pas la langue dans sa poche tient à attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur ce malaise politique qui atteint durablement les populations du Guéra. Makaila Nguebla n’a rien oublié dans son analyse très pertinente : « A travers ce post, Alhadj Garondé Djarma, fidèle à ses critiques contre les différentes formes des mauvaises pratiques politiques au Tchad, a su mettre le curseur sur l’épineuse question qui préoccupe la région centrale du Guéra d’où il connait les tenants et aboutissants mieux que quiconque. Il faut que les gens lisent et écoutent ce que dit cet homme qui aime véritablement le Tchad dans sa composante globale. Les frustrations au niveau social, politique et l’exclusion de la région du Guéra sont incontestables à tous de point de vue. Depuis son exil à Norvège, le militant de défense des droits humains, Gaya Ple Seid, animateur du cercle de réflexion sur la problématique que traverse le Guéra, a attiré l’attention de l’opinion publique sur l’exploitation illégale de l’or à Bitkine, Il a invité le parlement tchadien à mettre sur place une commission d’enquête indépendante pour situer la responsabilité institutionnelle dans ce pillage organisé avec la complicité des dignitaires de la région du Guéra.La visite d’Idriss Deby intervient au moment où Mahamat Nour Ahmed Ibedou est dans le collimateur du régime. Il risque d’être destitué de la direction de la Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’Homme (CTDDH), une organisation dont il est fondateur. Le cas également du Général Mahamat Kodo Bani, arrêté depuis 2017 et détenu au Cameroun alors qu’il est aussi fils de cette région. Il avait soutenu et aidé Mahamat Zène Bada, actuel Secrétaire Général du MPS lorsque ce dernier avait des ennuis avec les populations de N’Djaména. Personne n’évoque la détention du Général Kodo Bani qui devrait être défendu quelque soit le motif de l’acte commis. Voilà dans ce contexte explosif que Idriss Deby a choisi de se rendre à Mongo.Au regard de ces faits énumérés ici et là, la visite d’Idriss Deby au Guéra est-elle encore opportune ? Que va-t-il se passer ? »

La Rédaction

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article