Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Au Bénin, l’opérateur de téléphonie mobile MTN est de nouveau confronté à des plaintes et de vives contestations. Cette fois-ci, le mécontentement qui s’observe chez les clients de cette structure de télécommunications  est lié à  une  affaire de fidélisation des comptes mobile money qui aurait avoir mal tourné .Dans les différents pays  où il est implanté, le géant sud-africain de la téléphonie mobile MTN compte développer les transferts d'argent sur les téléphones portables.  C’est dans ce cadre que la compagnie  déclare que l’objectif initial de son opération était de séduire les abonnés béninois dont les  comptes mobile money sont inactifs depuis un moment . Le projet consistait à offrir la somme de 500 Fcfa à 1000 abonnés. Toutefois, MTN déclare  que durant les mois de  juin et de juillet , des abonnés non ciblés auraient bénéficié du transfert de la somme de 500 Fcfa suite à une erreur technique.  Par la suite,la filiale béninoise du groupe sud-africain a commencé  par soustraire des portefeuilles des abonnés les sommes indûment perçues. Au regard des réactions en provenance des consommateurs , ces explications semblent ne pas convaincre le grand public. Du côté des autorités, l’ARCEP s’est empressé de publier un communiqué . Dans le document,  le régulateur béninois fait savoir qu’il n’était pas au courant  de l’offre de fidélisation mise en place par MTN .

En cette période marquée par la pandémie de la Covid-19, il faut cependant souligné que les télécoms subissent des pertes notamment en raison de la mise en application de  certaines mesures. Parmi ces mesures qui entendent soutenir les efforts des pouvoirs publics dans la lutte contre la propagation du COVID-19, on retrouve par exemple la gratuité des paiements de factures d’eau et d’électricité, via la téléphonie mobile, pour des montants inférieurs ou égaux à 50.000 Fcfa. Comme autre mesure , on peut également citer la suppression par les émetteurs de monnaie électronique, des commissions payées par les commerçants sur les paiements marchands, adossés à la monnaie électronique.Au regard des pertes auxquelles les opérateurs de télécoms doivent faire face, certains utilisateurs dénoncent le manque de transparence dans les pratiques de  l’opérateur de téléphonie mobile Mtn Bénin.En effet , suite à  la demande formulée par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest , MTN a mis en place des mesures dans le but de supprimer les commissions sur les transferts d’argent mobile. Dans les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine par exemple, les transferts de monnaie électronique entre personnes pour les montants inférieurs ou égaux à 5.000 Fcfa, y compris les virements de comptes bancaires vers les porte-monnaies électroniques, et vice-versa, sont gratuits. Entrée en vigueur depuis le 3 avril 2020, cette décision fut mise en place initialement pour une période de 30 jours renouvelable en fonction de l’évolution de la situation sanitaire liée à  la  Covid-19.

Pour le Dr Qemal Affagnon, suite à la mise en application de cette mesureles géants du secteur des télécoms connaissent de lourdes pertes sur leur revenus .  Une étude publiée par le cabinet McKinsey montre par exemple que le secteur des télécoms pourrait perdre entre 1,8 et 2,6 milliards de dollars en 2020.  En comparaison avec 2019, cette estimation représenterait une baisse de revenus de 13 pour cent . Au regard des pertes escomptées dans ce secteur d’activité, le responsable Afrique de  l’Ouest de  l’ONG Internet Sans Frontières pense que les opérateurs de téléphonie mobile pourraient être tentés de récupérer des fonds par d’autres méthodes détournées. Dans leur recherche du cash-flow, le Dr Qemal Affagnon craint ainsi de nouvelles pratiques commerciales trompeuses de la part des géants du secteur des télécoms puisque cinquante pour cent du chiffre daffaires des services de mobile money est affecté à  la  rémunération des employés de ces sociétés.  Le responsable Afrique de  l’Ouest de  l’ONG Internet Sans Frontières précise néanmoins que le secteur de la téléphonie mobile est en pleine croissance en Afrique avec un nombre toujours croissant d'abonnés qui sont comme des vaches à lait pour les opérateurs de téléphonie mobile .L’an dernier, l’index de responsabilité des entreprises publié par Ranking Digital Rights précisait que MTN divulgue  très peu d’informations sur son  traitement  des données personnelles. En dehors des craintes liés  aux manquements par rapport à la liberté d’expression et la vie privée, MTN se retrouve également dans l’architecture des  sociétés ayant fait appel à une agence panaméenne experte dans la constitution de sociétés écran.

Laurent Batonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article