Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

De quoi serait fait l’avenir de ce grand pays de la Sous-région Afrique de l’Ouest ? En effet dans une information produite par l’Agence Belga,mais publiée hier mardi 14 juillet par la RTBF, il est clairement indiqué que  le mouvement de contestation qui réclame le départ du pouvoir en place au Mali a appelé mardi à un rassemblement « de recueillement » vendredi 17 juillet , une semaine après une manifestation ayant dégénéré en trois jours de troubles qui ont fait au moins 11 morts.
D’après l’Agence Belga pour le compte de la RTBF,les Maliens seront appelés à « prier pour ces morts au monument de l’Indépendance à Bamako », a dit l’un des leaders du Mouvement, Mountaga Tall. « C’est un rassemblement de recueillement et de prière », a-t-il dit en conférence de presse. La manifestation de vendredi dernier, placée sous le signe de la "désobéissance civile", avait dégénéré en attaques contre le Parlement et contre la télévision nationale, puis en trois jours de troubles civils, les plus graves qu’ait connus la capitale Bamako depuis 2012.Un calme précaire est progressivement revenu depuis dimanche après-midi.Cependant, les responsables du mouvement de contestation n’ont donné mardi devant la presse aucun signe de vouloir transiger et Mountaga Tall a maintenu l’exigence de départ du président Ibrahim Boubacar Keïta et le mot d’ordre de « désobéissance civile ». « Celui qui a demandé qu’on vienne nous tuer n’est plus notre président », a-t-il dit.
La Rédaction
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article