Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Après avoir mis en application ses menaces de couper le financement américain à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Président Donald Trump est passé à l’acte en coupant le robinet. Cette décision diversement appréciée, aura certainement de graves conséquences en matière budgétaire pour l’organisation planétaire de la santé. Selon une directrice de l’OMS, dont les propos ont été rapportés par le journal en ligne russe Sputnik, Les fonds américains représentent 60% du budget de l’Organisation panaméricaine de la santé, et l’arrêt de ce financement se répercutera gravement sur l’interaction entre ses membres. L’arrêt de la contribution américaine se traduira par une baisse importante du nombre des opérations réalisées par l’Organisation mondiale de la santé, s’alarme sa directrice Carissa F. Etienne. «Pendant une longue période, les Etats-Unis ont été le premier donateur financier de l’OPS/OMS et un partenaire important.

A l’heure actuelle, 60% de notre budget proviennent des Etats-Unis. En cas d’arrêt de financement américain, l’interaction technique entre les pays membres sera considérablement réduite », a indiqué Mme Etienne lors d’un point de presse retransmis sur la page Facebook de l’organisation. Dans un premier temps, le chef de l’exécutif américain avait annoncé vouloir mettre un terme à la relation entre son pays et l’OMS, accusant cette dernière d’avoir échouer à faire les réformes nécessaires et requises. Selon Donald Trump, les Etats-Unis vont rediriger les fonds destinés à l’OMS vers d’autres besoins de santé publique urgente et mondiaux qui le méritent. Le président américain n’a pas cessé de vilipender l’OMS depuis le déclenchement de la pandémie de coronavirus, l’accusant de se montrer très laxiste voire proche de la Chine. De son côté, le directeur général de l’organisation, l’éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, a dit vouloir continuer à travailler avec les États-Unis malgré l’arrêt du financement, saluant «les contributions et la générosité du gouvernement et du peuple américains au profit de la santé mondiale».

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article