Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La société américaine est gangrenée par des inégalités raciales et des violences policières dont la mort de George Floyd en une parfaite illustration. La Presse.ca rapporte le dimanche 07 juin que plusieurs élus démocrates veulent s’attaquer à ce qu’ils estiment être le fruit d’un racisme qui gangrène l’histoire des Etats-Unis depuis l’esclavage, en présentant lundi devant le Congrès une loi pour réformer la police dans l’ensemble des Etats-Unis. C’est une réponse au drame de Minneapolis où un Afro-américain âgé de 46 a été tué le 25 mai par le policier blanc Derek Chauvin. «Nous devons être terriblement honnêtes sur la nature de ces problèmes, et nous savons que nous luttons contre 400 ans de racisme systémique dans le pays », a plaidé dimanche Val Demings, élue afro-américaine de la Chambre des représentants auprès de CBS. Pressentie comme une colistière de Joe Biden lors de l’élection de novembre, cette ancienne cheffe de police d’Orlando a estimé que le racisme devait être éliminé de la police, mais aussi d’autres pans de la société, éducation et logement en tête. Le texte qui devait être présenté devant les deux chambres vise entre autres à créer un registre national pour les policiers commettant des bavures, à faciliter les poursuites judiciaires contre les agents, à repenser leur recrutement et formation, a précisé une autre élue afro-américaine, Karen Bass. Elle martèle qu’il était « temps que la mentalité de la police change dans de nombreux services du pays ».

Au lendemain de la mort de George Floyd, plusieurs vidéos mettant à nu les brutalités policières ont largement été diffusées sur les réseaux sociaux. Quelques mesures à l’échelle locale ont été prises depuis le début de ce mouvement de contestation historique, il y a deux semaines. Le recours au gaz lacrymogène a été interdit par le chef de la police de Seattle pendant 30 jours. La police de Minneapolis a annoncé l’interdiction de la technique dangereuse des « prises d’étranglement ». L’élue démocrate Occasio-Cortez est allée plus loin en défendant la réduction du budget de la police de New York. Une telle mesure est loin d’aboutir même si les démocrates sont majoritaires à la Chambre, le Sénat est contrôlé par les républicains. «Je ne pense pas qu’il y ait un problème de racisme systémique chez les forces de l’ordre de notre pays », a nié dimanche  le secrétaire de la Sécurité intérieure Chad Wolf, à la chaîne ABC. Même si le procureur général Bill Bar dit comprendre la méfiance des Afro-Américains, mais il tente de rassurer arguant que le pays était déjà sur la voie d’une réforme de ses institutions depuis les années 60, lorsque le pays avait été secoué par un autre mouvement de contestation historique contre le racisme. A mois de six mois de la présidentielle, le thème de racisme s’est invité dans la campagne. Donald Trump candidat à sa propre succession a accusé son adversaire démocrate Joe Biden de vouloir couper les vivres de la police, tout en plaidant pour des forces de l’ordre efficaces et bien payées.

Moussa S. Yowanga

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article