Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Depuis le déclenchement de la crise sanitaire à l’échelle mondiale et sa répercussion au Brésil, le président Bolsonaro fait face au mécontentement d’une frange des Brésiliens pour plusieurs raisons. Et le journal de Montréal renseigne en date d’hier vendredi 19 juin qu’il y aura dimanche prochain une nouvelle manifestation des partisans de soccer à Brasilia pour défendre la démocratie et demander au Congrès l’ouverture d’une procédure de destitution contre le président d’extrême droite Jaïr Bolsonaro. «Nous avons établi un calendrier de manifestants et le premier cycle se termine à Brasilia, lieu symbolique en tant que capitale fédérale », a indiqué à l’AFP Danilo, responsable national du mouvement « Somos demcracia », entendez nous sommes la démocratie, à la base de nombreuses manifestations anti-Bolsonaro en mai à Sao Paulo. «Avec les partisans (...) nous sommes prêts à nous battre dans les rues pour la démocratie », a poursuivi monsieur Passaro, qui craignent que le président d’extrême droite et les membres de son gouvernement fassent planer sur le pays un risque de dérive autoritaire. Le mouvement compte rassembler quelque 5000 personnes, toutes de groupes structurés constitués des partisans de clubs brésiliens.

 Il y aura des autocars apprêtés pour se rendre dans la capitale, lesquels autocars seront mis à leur disposition par des associations et des syndicats. C’est l’avis de ce membre de Gavioes da Fiel, groupe ultra historique de Corinthians, un des clubs les plus populaires du Brésil. L’organisateur estime que l’union est nécessaire entre de groupes rivaux de partisans ultras brésiliens afin de défendre la démocratie. Des membres de «Somos Democracia » cherchent aussi à obtenir à cette occasion une rencontre avec le président de la Chambre des députés, Rodrigo Maia, pour lui demander de donner suite à l’une de plus de trente demandes de destitution déposées contre le président en exercice, entre autres pour sa gestion de la crise sanitaire. «Nous voulons que Maia accepte une des demandes de destitution parmi la trentaine déposées (…) par des partis politiques, des organisations sociales et groupes de la société civile», a détaillé Danilo Passaro. Le mouvement s’est également prononcé contre la reprise des matchs de soccer au Brésil où le championnat de l’Etat de Rio de Janeiro a repris jeudi après trois mois d’interruption, malgré la persistance de l’épidémie de Covid-19 dans le pays. De tels mouvements de protestation ne datent pas d’aujourd’hui car ils remontent déjà au début des années 80 avec les manifestations des ultras de nombreux clubs réclamant la fin de la dictature de l’époque, alors que des joueurs mythiques comme Socrates étaient des figures adoubées du combat pour la démocratie. Le Brésil figure derrière les Etats-Unis parmi les pays les plus affectés par l’épidémie de nouveau coronavirus. Selon les derniers chiffres officiels, on dénombre 978 000 infections et près de 48 000 décès.

Moussa S. Yowanga

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article