Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Afin de voler au secours de millions de réfugiés vénézuéliens à travers le monde, l’Union européenne et l’Espagne ont organisé ensemble une initiative  de lever des fonds via une vidéoconférence qui a réuni hier mardi 26 mai de nombreux donateurs. C’est le site RTBF qui a publié hier mardi cette information sous la plume de notre confrère Pascal Bustamante. Selon ce dernier, les dons collectés serviront à aider des réfugiés vénézuéliens ayant fui leur pays. L’auteur de cet article souligne que c’est le plus important exode d’Amérique du Sud de l’histoire récente. La pandémie de Covid-19 a aggravé la situation déjà précaire des millions des vénézuéliens en quête de  sécurité depuis 2015. L’initiative portée par le Chef de la diplomatie européenne, regroupe en tout, plus de 40  pays et institutions financières mobilisés autour des agences de l’ONU, Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés, Organisation internationale de la Migration et l’Union européenne. Le Venezuela subit un isolement international sans précédent depuis la mort d’Hugo Chavez en 2013. La crise financière de 2008  a conduit  à la crise économique, sociale et politique toujours en cours. L’autoritarisme du président Nicolas Maduro et la rupture avec l’opposition ont fait le reste. Le pays est pratiquement coupé en deux depuis l’auto-proclamation en janvier 2009 de l’opposant Juan Guaido comme président de la république.
La situation intenable du pays a poussé à l’exode des Vénézuéliens, fatigués de l’affrontement incessant entre pouvoir et opposition mais c’est surtout la crise économique qui a été le principal moteur de l’émigration depuis 2016. Le Venezuela a vu son PIB divisé par deux en six ans et l’inflation a atteint le niveau record de 9585% en 2019. Ce désastre est lié à la chute des prix du pétrole, à la gestion chaotique du gouvernement et aux sanctions américaines. Plus 5 millions de réfugiés sont éparpillés dans la plupart des pays de l’Amérique du sud, notamment en Colombie. La pandémie du nouveau coronavirus a encore accentué la précarité des réfugiés au point de pousser une partie à tenter de retourner au bercail. L’ONG Amnesty international encourage à soutenir l’initiative européenne dont l’objectif est d’aider les réfugiés vénézuéliens ayant fui des violations massive des droits humains. Pour Amnesty International, il faut soutenir les pays ayant accueilli la fuite des Vénézuéliens et de manière massive. Selon, la directrice du programme Amériques d’Amnesty international, Erika Guevara-Rosas : «La réponse mondiale doit être proportionnelle à l’ampleur de la crise au Venezuela. La communauté internationale ne doit pas rater cette occasion de faire preuve de solidarité et de fournir aux Etats d’Amérique latine les ressources financières nécessaires pour garantir la sécurité des personnes qui ont été forcées à fuir le Venezuela ». Estimée à 1,8 million de personnes, la population vénézuélienne réfugiée en Colombie, n’arrive pas non plus à accéder à des services essentiels tels que des cantines ou à l’éducation.
Moussa S.Yowanga
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article