Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Pourquoi fait-il cela au moment où le Coronavirus continue de payer un lourd tribut à son peuple ? Ce n’est pas une provocation pour les familles qui ont ou continuent de perdre les membres de leurs familles respectifs! En tout cas ,d’après le travail de presse de la journaliste Marion Mancho publié hier dimanche 19 avril 2020 par sa Rédaction Gent SIDE-News, le Président américain Donald Trump n’est pas d’accord et il le fait savoir en demandant à ses partisans de se rebeller contre le confinement.Notre consoeur Marion Mancho du Magazine GENT SIDE-News a explique dans son reportage que le geste de l’homme fort des USA divise les Américains quand on sait que ce pays du continent américain est malheureusement devenu le premier foyer de l’épidémie. « Libérez le Minnesota ! », « Libérez le Michigan ! », « Libérez la Virginie ! », a tweeté Donald Trump sur compte. Le président d’un des pays les plus touchés au monde, vient de demander à ses partisans de braver, peut-être aux dépens de leur vie, les règles du confinement.En demandant la « libération » de certains États démocrates, Donald Trump fait fi des règles et du bon-sens. Cette révolte avait eu lieu le samedi 18 avril, dans des Etats où le port d’armes est autorisé. Son appel, le président le veut d’ailleurs menaçant : « Sauvez votre formidable deuxième amendement. Il est assiégé ! », Scande-t-il en référence au droit des Américains à porter des armes.

Marion Mancho la journaliste eut terminé son reportage en rappelant que les Etats-Unis comptent 3000 morts par jours et plus de 34600 décès liés au Coronavirus.Elle insiste en rappelant encore que le pays est devenu le premier foyer mondial de l’épidémie. Comme partout, les populations les plus pauvres souffrent en premier du manque de protection sociale, mais aussi de la récession économique. À ce sujet, le Fonds Monétaire International (FMI) prédit : « une récession sans précédent depuis 1929 menace ».Peu enclin à confiner son pays et voir son économie paralysée, Donald Trump s’est donc lancé dans une campagne de boycott, qui pourrait impacter la santé de millions d’Américains. « Il met des millions de personnes en danger face au Covid-19. Ses tirades déséquilibrées et ses appels à « libérer » des États pourraient aussi mener à des violences », s’insurge le gouverneur démocrate de l'État de Washington, Jay Inslee. Il n’est pas le seul à déplorer le geste du président.De nombreuses célébrités tentent de résonner les Américains, sur les dangers d’un rassemblement en cette période. À l’image de l’actrice Alyssa Milano. Connue pour ses prises de position dans le mouvement #MeToo, elle s’en prend à Donald Trump sur son propre terrain, Twitter. « Ce n’est pas ok. Donald Trump vous êtes le président le plus perturbé jamais vu. Vous incitez aux drames avec vos tweets et vous devriez être démis de vos fonctions pour avoir mis des vies en danger ».Si de nombreux partisans de Donald Trump semblent prêts à participer à cette rébellion, de l’autre côté, les voix s’élèvent et pourraient faire basculer la présidence de Trump.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article