Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Que Dieu nous épargne de cette terrible maladie, dont on a encore de doute sur ses origines exactes ! Malheureusement, on apprend d’après cette information qui circule sur le net portant la signature de notre consoeur Sophie Girardot du Magazine de Santé Medisite-Soir qu’il existe de nombreux types de coronavirus. Elle explique avec démonstration à l’appui que certains sont inoffensifs et n'entraînent qu'un simple rhume. Mais le nouveau coronavirus à l'origine de la pandémie 2019-2020 déclarée par l'OMS, provoque lui une maladie appelée Covid-19 dont les complications peuvent être mortelles. Ce nouveau pathogène, armé d'un arsenal redoutable, peut faire un véritable carnage dans votre organisme en retournant vos propres cellules contre vous ou en poussant votre système immunitaire à vous détruire... Le point sur les mécanismes de l'infection qui peut être fatale.On en sait encore trop peu sur le nouveau Coronavirus et la manière dont il s'en prend vraiment au corps humain. Mais une chose est sûre : le Covid-19 peut provoquer un véritable carnage au sein de votre organisme.Tout commence souvent par des gouttelettes provenant de la toux, des éternuements ou de la respiration d'une personne contaminée. Mais le virus peut aussi vous atteindre par l’air, ou via une surface infectée avec laquelle vous entrez en contact avant de toucher vos yeux, votre nez ou votre bouche. Quoi qu'il en soit, d'une manière ou d'une autre, vous ouvrez alors la voie au virus pathogène vers les muqueuses de votre gorge. Il faut ensuite jusqu'à 14 jours pour que votre système immunitaire réagisse et que de premiers symptômes comme un mal de gorge, de la fièvre  ou une toux sèche, apparaissent.

Pour infecter votre organisme creuse-t-elle un peu plus profond dans ses explications, tout virus a besoin de pénétrer au sein de VO cellules saines car une fois entré, il peut en effet s'y dupliquer à sa guise.Sachant toutefois que le coronavirus a une particularité... Il se caractérise par une couronne de petites protéines pointues qui l'entoure (d'où son nom « Corona »). C'est grâce à ces petits pics, qu'il s'accroche aux membranes cellulaires des voies respiratoires produisant une enzyme appelée ACE2 (qui a pour fonction normale d'abaisser la tension artérielle).Si l'on considère le corps humain comme une maison et le coronavirus comme un voleur, l'enzyme ACE2 est donc la poignée de porte grâce à laquelle l'intrus pénètre par effraction. Dans le détail : une fois accrochées, les protéines virales libèrent du matériel génétique appelé ARN, qui entre dans vos cellules. Ce matériel génétique les détourne alors de leurs fonctions initiales pour qu'elles créent des millions de copies du coronavirus. En se multipliant, les copies virales éclatent et infectent les cellules voisines. L’infection se propage à l’intérieur des voies respiratoires : votre nez, votre gorge, vos bronches et vos poumons qui ont plus de récepteurs ACE2 que le reste de vos voies respiratoires .C’est d'ailleurs la raison pour laquelle le Covid-19 peut faire bien plus de dégât qu'une simple rhinite. L'infection devient alors capable d'enflammer vos poumons, ce qui peut entraîné des troubles respiratoires  plus ou moins graves et une pneumonie.Certes, dans la majorité des cas, les symptômes se limitent à une toux et une fièvre. Dans plus de 8 cas sur 10, la maladie reste sans gravité. Mais il arrive hélas que l'infection prend des proportions bien plus graves. Cinq à 8 jours après les premiers symptômes, certains malades présentent un essoufflement ou dyspnée. Le syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA) apparaît quelques jours plus tard.Ce SDRA peut entraîner une respiration rapide, une accélération du rythme cardiaque, des étourdissements et s'accompagner de  sudations. Il endommage les tissus et les vaisseaux sanguins de vos alvéoles, provoquant l'accumulation de débris dedans. Dans les cas les plus graves, les alvéoles peuvent même gonfler et empêcher la bonne circulation de l'oxygène. En raison de ce plus faible débit en oxygène, certaines zones des poumons se remplissent de liquide, de pus et de cellules mortes. L'inflammation rend aussi les membranes entre les sacs aériens (alvéoles) et les vaisseaux sanguins plus perméables, ce qui peut remplir de fluides les poumons et limiter leur capacité à oxygéner le sang. De nombreuses personnes atteintes de SDRA ont alors besoin d'aide pour respirer à l'aide d'un appareil appelé respirateur artificiel. Dans les cas les plus graves, les poumons sont inondés et on ne peut plus respirer, c'est ainsi que les patients meurent...

La  Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article