Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La pandémie de Coronavirus est loin d’être maîtrisée en Italie où le personnel médical est littéralement débordé par le nombre croissant des malades et des décès  à tel point que la lutte contre le COVID-19  vient d’enregistrer un renfort de taille comme le souligne le média belge RTBF citant l’AFP dans sa publication de samedi 04 avril. Selon notre confrère belge, les robots sont déployés pour assister les malades et les soignants. «Les robots sont des assistants infatigables. Ils ne peuvent être contaminés, ils ne sont jamais malades ». Submergé par les malades du coronavirus, le chef de l’Unité de soins intensifs de l’hôpital Circolo de Varèse en Italie, accueille  favorablement la présence des robots. Ces derniers au nombre de six sont pilotés à distance et s’activent auprès des maladies, vérifiant les paramètres vitaux ou déclenchant des procédures indispensables au maintien en vie de ces malades durement atteints. Ils sont d’une acquisition récente par l’hôpital. Repartis en deux groupes, certains robots sont de couleur blanche, dotés d’écrans et de capteurs sur ce qui fait office de tête alors que d’autres, plus simples, ressemblent à un petit balai noir sur roues avec une tête-écran rectangulaire.

En manipulant à distance ces précieux objets d’électronique, médecins et infirmiers de cet hôpital de Varèse se protègent et économisent les équipements de protection. Selon les médecins, les robots présentent un autre atout, celui de faire sourire certains patients. Varèse, située près de la frontière est une des zones les plus épargnées de Lombardie, région concentrant plus de la moitié des décès en Italie. Mais son hôpital a permis de décongestionner des zones durement touchées, comme Bergame où les services sanitaires sont largement dépassés. En Lombardie, le personnel médical a été « durement touché par le virus. Le fait que ces robots ne puissent être contaminés est quelque chose de formidable », reconnait Francesco Dentali. Près de 10% des 120 000 contaminés officiellement recensés dans le pays appartiennent au personnel médical, indique l’Institut supérieur de la santé. L’ordre des médecins déplore 70 médecins ayant perdu la vie depuis le début de la pandémie sans être en mesure de préciser si ces décès sont ou nom causés par le virus. L’Italie est le pays qui paie le plus lourd tribut du monde à cause de la pandémie du Covid-19,  à  en croire les bilans officiels qui affichent près de 15 000 morts dont 8300 pour la seule ville de Lombardie. Mais le nombre de décès pourrait s’avérer encore plus important si l’on prend en compte les premières données sur la surmortalité dans les zones touchées.

Moussa S. Yowanga

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article