Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’opposant vénézuélien Juan Guaido a porté à la connaissance de l’opinion  qu’il s’est fait tirer dessus samedi dernier à Barquisimeto, dans l’ouest du pays, a rapporté l’agence Belga. « La dictature aurait pu me tuer, elle aurait pu m’assassiner aujourd’hui, sans aucun doute », a fustigé Juan Guaido dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. L’attaque, selon lui, était orchestrée par des groupes paramilitaires partisans du président  socialiste vénézuélien. «Ils ont tiré mais, cela ne nous fera reculer », a-t-il poursuivi. «      Ils ont tiré, mais cela ne nous fera pas reculer », a ajouté l’opposant, qui préside l’Assemblée nationale du pays et qui est reconnu par une soixantaine de pays comme président intérimaire du Venezuela.

Son équipe a fait circuler la photo du suspect : un homme masqué, débout près d’une moto et brandissant un revolver en direction d’un groupe de personnes. Aucune explication n’a été fournie par la mairie  de Barquisimeto, ni par les autorités provinciales, toutes pro-Maduro. Sur son compte Twitter, l’ambassade américaine a réagi en condamnant  « les actes de désespoir et de violence » contre la manifestation.  Des coups de feu ont été entendus par l’équipe de l’AFP, lors du défilé rassemblant quelque 2000 partisans du leader de l’opposant. La fusillade les a dispersés mais ils se sont à nouveau regroupés par la suite. L’opposant Juan Guaido a indiqué qu’un adolescent de 16 ans a été blessé dans la jambe et son état est stable. Monsieur Guaido tente actuellement de redynamiser le mouvement de protestation contre Nicolas Maduro, qualifié de dictateur. Le mouvement a été lancé il y a un an avec le soutien des Etats-Unis. Mais ces derniers temps, on note une certaine lassitude dans les rangs de ses partisans, qui sont moins enthousiasmes à sortir pour manifester comparativement à 2019.

Moussa S. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article