Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                           Edition spéciale sur la lutte contre le Coronavirus

J.I avec I.P. et M.A ce sont eux les signataires d’une information publiée par la RTBF  où selon eux, une étude européenne révèle que la perte du goût et de l'odorat sont des symptômes de Coronavirus  qui se confirment pour de nombreux patients.L’information a son importance, puisqu’elle pourrait permettre d’identifier des personnes susceptibles d’être infectées par le nouveau coronavirus.De nombreux médecins ORL rapportent depuis quelque temps que des patients testés positifs au Covid-19 peuvent avoir des symptômes comme la perte de goût et de l’odorat, sans pratiquement présenter les autres symptômes plus connus liés au virus.Raison pour laquelle les chercheurs Sven Saussez et Jérôme Lechien de l’Université de Mons se sont penchés sur cette question. Une étude à large échelle a été réalisée au niveau européen au sein de 14 hôpitaux en Italie, en Espagne, en France et en Belgique, afin de vérifier si ces constats étaient les mêmes partout.Plus de 400 patients ont été ainsi consultés. Les conclusions de cette étude devraient être publiées dans quelques jours.L’étude doit encore être validée par l’ensemble des chercheurs européens qui y ont pris part mais les données principales ont déjà été analysées.« L’objectif est simple », nous dit Jérôme Lechien, l’un des deux médecins ORL à la base de cette étude, « c'est de voir comment peut se présenter la maladie via cette perte de l’odorat, voir si les patients récupèrent et dans quels délais ».Ce qui ressort de cette enquête c’est « qu'il y a une proportion importante de patients avec une perte de l’odorat et du goût. Cette proportion est bien plus importante que ce que l’on avait en Chine ou en Corée, par exemple ».

Autre constat nous orientent-ils, rapporte ce spécialiste, c’est que l’évolution semble fluctuer, mais à ce stade l’étude ne permet pas encore de fournir des chiffres quant au délai de récupération. Il semblerait que beaucoup de patients récupèrent le goût et l’odorat, et cela même si cela prend du temps.Le virus a-t-il muté ? « On ne sait pas », nous dit Jérôme Lechien. Les publications scientifiques chinoises ne mentionnent pas la perte de goût et de l’odorat à l’exception d’une d’entre elles qui parle de 15% de perte de l’odorat.Par contre, l’étude menée au niveau européen montre « clairement qu’en clinique et dans les données préliminaires de notre étude on est bien au-delà de 15% en Europe », constate le spécialiste.Pourquoi cette différence ? Est-ce un biais de publication ? Les Asiatiques n’ont-ils pas suffisamment fait attention à ces symptômes ?Jérôme Lechien en doute, et d’ajouter : « Il est possible que ce soit effectivement une mutation du virus, mais à l’heure actuelle on ne peut pas l’affirmer ».Pour ce médecin ORL, le message important à faire passer c’est que les patients Covid-19 positifs peuvent se présenter avec uniquement une perte de goût et de l’odorat, sans nez bouché et sans fièvre. « Ces symptômes doivent être considérés d’une façon primordiale pour le diagnostic ».Mais ce qui est aussi important à dire, précise-t-il : « C'est qu’il ne faut surtout pas soigner ces patients avec des corticoïdes (traitement habituel de la perte d’odorat, appelée aussi anosmie (N.D.L.R) pour la simple et bonne raison que les corticoïdes pourraient faire flamber la maladie et aggraver certains cas ».

Ahmat Zéïdane Bichara

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article