Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                       Edition spéciale sur la lutte contre le Coronavirus

Des prévisions alarmistes font craindre un désastre humain aux Etats-Unis en raison de la pandémie du coronavirus, rapporte l’APF  dont l’information a été reprise par le journal de Montréal, datant de dimanche 29 mars. Le conseiller du président américain sur la pandémie et par ailleurs expert des maladies infectieuses a estimé dimanche que le coronavirus pourrait faire jusqu’à 200 000 morts au pays de l’oncle Sam. Toutefois, il a appelé à l’extrême prudence car ses propos ne reposent que sur des projections. «En fonction de ce que nous voyons aujourd’hui, je dirais entre 100 000 et 200 000 », a déclaré sur CNN le Dr Anthony Fauci, au sujet du nombre possible de décès. Cet homme a gagné la sympathie et l’estime des millions d’Américains qui le trouve rassurant dans ses communications sur la pandémie presque quasi quotidiennes au côté du Chef  de l’exécutif américain Donald Trump. Cet expert est  également allé plus loin pour alerter sur des millions de cas possibles. Cependant, il a voulu tempérer ses propos en appelant à la prudence puisque les modèles de projections se basaient toujours sur des hypothèses. «Ils donnent le pire et le meilleur des scénarios. Et généralement la réalité se situe quelque part au milieu », a-t-il affirmé. «Je n’ai jamais vu, parmi les maladies sur lesquelles j’ai eu à travailler, un modèle dont le pire des cas se réalisait. Ils sont toujours surestimés », a poursuivi le directeur de l’Institut national des maladies infectieuses.

 

A ce jour,  plus de 130 000 cas positifs au Covid-19 ont été recensés aux Etats-Unis, un record à travers le monde, d’après le comptage de l’Université Johns Hopkins. Avec 2381 décès, le nombre a doublé depuis mercredi alors qu’il avait fallu un mois pour atteindre la barre des 1000. Le  pic de l’épidémie aux Etats-Unis se situerait autour de mi-avril, selon les prévisions de l’école de médecine de l’université de Washington qui prévoit un nombre de mort stable autour de 80 000 à partir de juin, en suivant la courbe actuelle. Selon leur modèle, ces chiffres évoluent de 38 000 morts au minimum, à 162 000 au maximum. A titre comparatif, la grippe a fait 34 000 victimes dans le pays lors de l’épidémie en 2018-2019. L’ensemble du pays serait touché, prévient une autre conseillère de Donald Trump sur le coronavirus, demandant aux Etats de se préparer au pire. «Aucun Etat, aucune métropole ne sera épargné », a-t-elle insisté sur la chaîne NBC. «Chaque métropole devrait envisager la possibilité d’une crise équivalente à celle de New York, et faire dès maintenant tout ce qu’elle peut pour l’en empêcher »,   a-t-elle insisté.

Yowanga S. Moussa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article