Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Cette question posée par le journal numérique GENT SIDE et signée  depuis le dimanche 15 mars 2020 du journaliste Poïc Durand, paraîtrait évidemment anodine pour beaucoup de personnes à travers cette planète terre. Et pourtant lorsque l’on se trouve coincé ou dans une situation difficile comme actuellement où les personnes meurent comme des mouches  du Coronavirus, l’urgence est de poser toutes les questions qui vous taraudent à l’esprit afin d’éviter le pire.Ainsi selon le journaliste Poïc Durand du Site GENT Side,est-il recommandé de faire l'amour pendant l'épidémie de Coronavirus ? Une fois de plus,cette réponse risque de déplaire à beaucoup d'entre vous.Le coronavirus fait rage dans le monde entier. Les mesures drastiques pour contenir au maximum la pandémie sont prises, comme les confinements dans certains pays à l’exemple de la France , de l’Italie et bien d’autres.

Poïc Durand rappelle-t-il  pour commencer qu’en France, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé, ce 14 mars, « la fermeture de tous les lieux recevant du public » « non indispensables ».Mais une question vient alors se poser : peut-on faire l'amour en période d'épidémie, comme c'est actuellement le cas avec le Covid-19 ? La réponse est non : cela n'est pas recommandé. Pour quelles raisons ? Elles sont très simples : la transmission du Covid-19 se fait notamment par échange de gouttelettes de salive en toussant ou en éternuant. S'échanger des baisers langoureux pendant l'amour aide donc à la contamination. « Tout sexe entraîne un contact étroit. C'est la définition du contact étroit. Il n'y a donc aucun moyen de d'en avoir sans risquer la transmission », a ainsi expliqué Anna Muldon, chercheuse en maladies infectieuses à l'université d'Arizona, au média américain Vox. Pour autant, le Covid-19 n'est pas défini, aujourd'hui, comme une IST, une infection sexuellement transmissible. Voilà, vous avez toutes les réponses à votre question !

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article