Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Covid-19, c’est le grand mal du moment venu de la Chine qui se repend telle une traînée de poudre dans presque tous les coins de la terre. L’épidémie de Coronavirus s’invite partout en semant inquiétude, panique et consternation au regard des cas des personnes contaminées, le nombre croissant des décès causés par le Covid-19, sans oublier le risque d’effondrement de l’économie mondiale. Après l’Asie, l’Europe est incontestablement, l’un des foyers le plus actif obligeant l’Union européenne à prendre le taureau par les cornes en décidant la fermeture des frontières de l’espace Schengen pendant trente jours avec quelques mesures dérogatoires. Durement frappés, les pays comme l’Italie, l’Espagne et la France dans une certaine mesure, ont été contraints de prendre une série des mesures pour endiguer la propagation du Covid-19. Ce dernier fait déjà timidement son apparition en Afrique faisant craindre une catastrophe sanitaire. C’est dans ce contexte d’incertitude et de désarroi que nos confrères de Franceinfo ont recueilli les conseils avisés du médecin généraliste Jean-Paul Hamon  et par ailleurs président de la Fédération des médecins de France, concernant les médicaments susceptibles d’aggraver l’infection liée au Covid-19. Il recommande de prendre uniquement le paracétamol en cas de fièvre.  

Franceinfo : Pourquoi certains médicaments sont-ils potentiellement dangereux en cas de contamination au Covid-19 ?

Jean-Paul Hamon : On a découvert que le point commun entre plusieurs sujets jeunes dans un service de réanimation, c'est qu'ils avaient pris des anti-inflammatoires pour la fièvre. Or, on sait que les anti-inflammatoires non-stéroïdiens et les corticostéroïdes diminuent les défenses immunitaires, donc peuvent booster la fièvre et faire flamber l'infection.

Quels sont les médicaments qu'il faut donc éviter ?

Du côté des anti-inflammatoire non-stéroïdiens, c’est par exemple l’ibuprofène, le Nurofen, le naproxène, le diclofenac ou le Voltaren. Chez les corticostéroïdes, on a le Cortancyl, la prednisolone ou le Célestène. La catégorie du médicament est indiquée sur les boîtes, et au moindre doute, il faut appeler son médecin traitant.

En cas de fièvre, quel médicament privilégier ?

Il faut prendre uniquement du paracétamol, contenu par exemple dans le Doliprane ou le Dafalgan. Attention à respecter les doses, car en surdose il peut attaquer le foie  : pas plus de 60 mg par kg et par jour, donc en moyenne 3 grammes de paracétamol par jour.

Que conseillez-vous aux patients qui ne peuvent pas se passer de ces médicaments, car ils suivent un traitement pour une maladie chronique par exemple ?

Il ne faut pas inquiéter les gens qui en prennent au long cours, certaines pathologies nécessitent en effet de prendre ces médicaments. Surtout, ils ne doivent pas arrêter leur traitement mais en revanche être considérés comme des personnes à risques concernant le coronavirus. Cela veut dire qu'il faut prendre les précautions d'usage qui s'imposent, par exemple éviter les contacts. Dans tous les cas, avant de changer de traitement, il faut s'en référer à son médecin traitant. 

Choix  et commentaire de Moussa S. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article