Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Un tremblement de terre de magnitude 6.4 a frappé le Porto Rico obligeant les autorités à décréter mardi l’état d’urgence, selon l’information rapportée par l’AFP et publiée le 07 janvier 2020 sur le site de la RTBF. Le séisme a fait au moins un mort et plusieurs blessés dans le sud de l’île caribéenne, qui est sous le choc et peine encore à se relever des dégâts subis en 2017 après le passage des ouragans Irma et Maria. L’Institut de géophysique américain (USGS) a légèrement baissé la mesure initiale qui s’établissait à 6.6. Le centre d’alerte au Tsunami a rapidement levé sa mise en garde initiale. Les médias locaux ont annoncé que les villes de Guayanilla0 Yanco, Guanica et Ponce, dans le sud, sont celles ayant subi le plus le plus de dommages. De nombreuses voitures ont été détruites, écrasées sous les habitations bâties sur des piloris en béton. La secousse s’est produite au moment où les habitants dormaient. Il y a eu au moins un mort. C’est un homme âgé de 73 ans qui a succombé après qu’un mur se soit écroulé sur lui, rapporte El Nuevo Dia, le plus grand quotidien portoricain. Le maire de Ponce a déploré également huit blessés dans une déclaration faite à la télévision locale WAPA. Selon le maire de Guayamilla, le maire Nelson Torres Yordan a indiqué que la population a été prise de panique. Le séisme a endommagé partiellement l’église de l’Immaculée conception datant de 1841. Mardi matin, les efforts ont été entrepris pour sauver des ruines les statues et autres reliques restées intactes. Les infrastructures locales ont aussi subi des dégâts.

Des éboulements ont bloqué une partie du réseau routier dans le sud de l’île et l’Agence nationale de l’électricité a confirmé que les lignes électriques avaient été endommagées. Mais l’électricité avait été rétabli dans la journée « si aucun autre problème majeur n’intervenant », a rassuré l’agence. Une formation rocheuse de Punta Ventana, une des célèbres attractions touristiques majeures de la région a été détruite en partie par le tremblement de terre. Plusieurs répliques, de petite magnitude, ont été enregistrées dans la matinée. La déclaration d’état d’urgence, et la mobilisation de la garde nationale, permettront une action rapide du processus gouvernemental pour garantir une exécution efficace des secours, affirmé la gouverneure de ce territoire américain, madame Wanda Vazquez Garced. Cette mesure exceptionnelle vise à mieux mobiliser les services publics étatiques et recourir si nécessaire à l’aide fédérale. Une aide d’urgence de 130 millions de dollars sera débloquée au profit de l’île ayant subi depuis décembre des séismes d’ampleur inférieure jusqu’ici. Le personnel gouvernement non essentiel a été dispensé de travail par mesure de sécurité. Le locataire de la Maison-Blanche a été informé de ladite situation qui sévit sur ce territoire. Le président de l’Agence des situations d’urgence (Fema), Pete Gaynor est en contact permanent avec autorités locales, selon l’administration Trump. Lundi dernier, l’île a déjà été secouée par un séisme de magnitude 5,8, provoquant d’importants dégâts matériels, sans faire de victimes. Quelque 30 000 maisons sont encore recouvertes de bâches d’urgence, deux ans après le passage de violents ouragans. Les autorités ont sévèrement été critiquées pour leur gestion calamiteuse des fonds alloués à la reconstruction. Selon une étude approuvée par les autorités portoricaines, près de 3000 personnes ont directement ou indirectement péri, du fait des dégâts causés par le séisme sur les infrastructures de santé.

Moussa S. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article