Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

A-t-il tort ou raison ? En tout cas, son constat n’est pas loin de la vérité ! En effet dans cette  information de l’Agence France Presse(AFP), publiée hier vendredi 06 décembre 2019 par la RTBF, il est indiqué que depuis son arrivée au pouvoir, il y a près de trois ans, Donald Trump dénonce inlassablement les réglementations environnementales, trop nombreuses et souvent inutiles à ses yeux. Après les ampoules à économie d'énergie, moquées lors des meetings de campagne «Make America Great Again », le président américain s'est lancé vendredi dans un nouveau combat: les mécanismes visant à économiser l'eau dans les toilettes.« Nous regardons de très près les lavabos, les douches et d'autres éléments de la salle de bain », a lancé le président américain lors d'une réunion à la Maison Blanche, centrée sur la déréglementation, en présence de petits entrepreneurs.«Les gens doivent tirer la chasse d'eau 10 fois, 15 fois, au lieu d'une seule fois! Ils finissent par utiliser plus d'eau », a-t-il ajouté.

Il précise que l'Agence de protection de l'environnement (EPA) se penchait actuellement sur le dossier à sa demande. Le 45e président des Etats-Unis a par ailleurs déploré qu'à cause de certains mécanismes d'économie d'eau, la pression soit devenue trop faible. «Il y a si peu d'eau qui sort du robinet, vous ne pouvez presque pas vous lavez les mains... ». Plus largement, Donald Trump s'est ouvertement interrogé sur l'utilité d'économiser l'eau dans de nombreuses parties du pays. « Il y a beaucoup d'Etats où ils ont tellement d'eau qui tombe, cela s'appelle la pluie... et ils ne savent plus quoi en faire».«Nombre d'initiatives que nous prenons relèvent du simple bon sens », a-t-il conclu.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article