Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Si le dimanche 24 novembre 2019, monsieur Mahamat Nour Ahmed Ibedou de la  CTDDH eut réagi à travers un communiqué de presse commenté également par notre Rédaction et d’autres confrères, il récidive encore hier lundi 25 novembre en publiant via les réseaux sociaux une mise au point sur l’Affaire Malik Ibet Ibrahim, présumé coupable de l’assassinat  en avril 2014 de la défunte Fatimé Hamza Moussa. Le Secrétaire général de la Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’Homme(CTDDH) n’a pas raté sa cible dans son intervention. Il a dit sa part de vérité et surtout réussi à donner des explications convaincantes sur cette affaire embarrassante qui défraie la chronique ce dernier temps. Il s'est attelé à défendre son honneur dans cette affaire dont des personnes mal intentionnées veulent travestir la vérité en voulant le salir à tout à prix. Selon Mahamat  Nour Ahmed Ibedou : « L'affaire Malik Ibet Ibrahim a fait ces deux jours, les choux gras du monde de la toile qui s'est enflammé lors de la publication d'un mail sensé contenir un échange entre moi et Malik le 23 octobre 2019 pendant que j'étais à Genève. Je dois avouer qu'après avoir pris connaissance du contenu de ce mail, j'avais décidé de ne pas intervenir, tant cette pièce sensée être à charge contre moi paraissait légère et d'un amateurisme surprenant. Si aujourd'hui je sors de mon silence ce n'est pas pour me justifier aux yeux de mes détracteurs et des girouettes et autres prostituées politiques (excusez-moi le terme) bien connues qui les accompagnent. Non! Je fais cette sortie pour ceux des Tchadiens qui croient en notre lutte pour la justice et ceux qui pensent à juste titre que nous sommes victimes d'une cabale gratuite et d'une guerre ouverte du système mafieux de Monsieur Idriss Déby Itno, décidé à jeter un discrédit honteux à l'organisation et surtout à ma personne. A ceux qui croient à la justesse de notre cause, c'est l'occasion ici de dissiper leurs inquiétudes. Nous leur disons qu'ils se rassurent : Mahamat Nour Ibedou n'a jamais, au grand jamais échangé par mail avec Malik Ibet Ibrahim de sa vie. Nous avons échangé avec lui au téléphone certainement dans le cadre de nos activités au sein de la CTDDH et même dans un cadre familial parce que la grand-mère paternelle de Malik est la cousine de mon père; il est donc objectivement mon neveu. Nous avons tous des défauts (qui n'en a pas?) Cependant, il est difficilement concevable que Mahamat Nour Ibedou puisse couvrir un homicide même causé par son propre fils. Il convient de faire remarquer ici que si Malik s'était rendu à la police aussitôt après l'accident en 2014, en ce moment, il aurait déjà purgé une bonne partie de sa peine puisque c'est en manipulant une arme à feu que le coup est parti d'après le procureur de la République. Quoi qu'il en soit, si je l'avais su, ma première réaction aurait été de lui exiger de se rendre instamment aux autorités ».

Il termine la mise au point en insistant sur le fameux mail censé des accusations «infondées» portées contre lui. Selon toujours monsieur Mahamat Nour Ahmed Ibedou de la CTDDH : «dès la parution de ce document, des internautes versés dans l'informatique ont tout fait de déceler une première anomalie à savoir que l'adresse de Malik à l'envoi est différente de celle de la réception; beaucoup de personnes l'avaient abondamment relevé. S’étant rendu compte qu'ils avaient commis des erreurs sur les adresses de Malik, les auteurs de ces faux ont fait paraître le même mail cette fois-ci avec des adresses rectifiées. Pendant que les gens discutent sur la question, une version arrangée du mail a vu le jour hier soir ; ce qui a encore enfoncé d'avantage les faussaires et décrédibilisé leurs manœuvres.Malik Ibrahim Ibet est un arabophone et incapable de faire une seule phrase en français. Même s'il a recouru à la traduction de Google qui est d'habitude très mauvaise, il faudrait à Malik une connaissance parfaite du français pour arriver à corriger ce texte et le rendre aussi cohérent ; de plus, à voir le style, on devine aisément que les deux parties du mail avaient été écrites par une seule et même personne. Certains internautes avaient relevé des incohérences sur les dates, d'autres sur les versions Word et PDF etc. Permettez moi d'ajouter à la décharge de nos informaticiens en herbe que je n'ai plus utilisé mon compte Yahoo depuis le 6 Septembre 2019.En attendant que nos amis experts à l'extérieur à qui nous avons recommandé le mail pour qu'il puisse nous aider à découvrir l'auteur ou les auteurs de ce forfait, nous nous arrêterons là pour le moment. Il convient de faire remarquer que j'ai l'habitude de ces genres de manœuvres sordides et abjectes du pouvoir pour ternir mon image; ce n'est pas la première fois qu'ils le font et c'est pour moi la routine. Depuis que nous avons commencé la lutte, ces gens ont tout essayé : les intimidations, les menaces, les tentations (approche 4 fois pour être membre du gouvernement) les tentatives de corruption (les mallettes) et ensuite les harcèlements jusqu'à la menace de casser ma maison etc. Mais grâce à Dieu Tout Puissant, toutes ces manœuvres ont échoué et la dernière avec elles. Pour finir nous disons à nos militants, sympathisants et tous les Tchadiens qui croient en la justesse de notre lutte que nous en avons vu d'autres et que ce ne sont pas de telles manœuvres qui nous arrêterons. Tant qu'il nous restera un seul souffle de vie, nous continuerons toujours à défendre les opprimés où qu'ils se trouvent ».

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article