Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

« L’amour envers les autres est le plus beau témoignage que nous puissions exprimer pour démontrer que Dieu est Amour », pense Daniel Vallat, auteur et philosophe.

« Incroyable est le Tchad et comme dirait Kassiré Coumakoye « le mouton broute là où elle est attachée » et c’était ainsi qu’un ex-gouverneur dans l’Ennedi Ouest il y a quelques dizaines de mois faisait en plein jour le coupeur de route et rançonnait les voyageurs sur 4x4 dans ce vaste territoire. Son stratagème était simple et fort loufoque, se passant sans honte aucune: le gouverneur sortait uniquement avec son chauffeur et ses gardes-du-cœur, maraudait entre 15 et 20km de Fada pour repérer et arrêter tout véhicule civil transportant de passagers ».Cet extrait littéraire est tiré du Coup de Badangaï 682 du Coordinateur National de Lutte contre le Paludisme au Tchad Dr Djiddi Ali Sougdoui ,dont le titre est : « le gangstérisme d’Etat d’un ex-gouverneur de région qui fait « coupeur de route » dans l’Ennedi-Ouest! » Publié dans la nuit du samedi 02 au dimanche 03 novembre 2019, ce Coup de Badangai 682 que certaines personnes classeraient dans les faits divers, dénonce en revanche le comportement malsain et inacceptable d’un ex-gouverneur comme il l’indique si bien clairement. Monsieur Djiddi Ali Sougoudi qui est apparemment originaire de cette grande partie nord du Tchad, parle ici en tant que fils de la dite région cherchant à éviter le pire aux populations : « L’Ennedi-Ouest est le berceau de toutes les sottises? Ma terre natale était devenue la poubelle de l’Administration publique ? » S’interroge-t-il sous forme d'un cri d'alarme en nous faisant sentir  l’odeur d’un pays où le désordre est bien entretenu par les plus Hautes autorités de l’Etat. Des hors la loi qui règnent en maîtres absolus.Ce Coup de Badangaï 682 n’est d’ailleurs pas le premier, ni ne serait certainement pas le dernier. Puisque ce médecin de son état et auteur de plusieurs textes poétiques ou publications qui circulent dans les mêmes vaines, semble désormais décidé à affronter les fauteurs de troubles ou  ces fomentateurs qui se prennent pour des intouchables qu’ils soient issus de sa région ou du Tchad tout entier.

Et ce cri de larmes n’est pas fini,Dr Djiddi Ali Sougoudi raconte la suite de l’histoire de cet ex-gouverneur au cœur malhonnête et cynique en témoin oculaire : «  Il l’arraisonnait par ses gardes armées et exigeait 100 à 150.000cfa par voiture. Il collectait sans sa dîme et rentrait le soir au gouvernorat les poches bourrées et l’esprit tranquille. Son manège dura des mois jusqu’un jour, un voyagiste refusa d’obtempéré, n’ayant pas des liquidités sur lui. Le jour J. d'échec du voleur imprudent fut ce jour du refus. Le gouverneur véreux arracha la clef du véhicule et confia le volant du véhicule voyageur à un de ses compagnons pour ramener la voiture vers Fada. Comble de malchance pour le gouverneur arnaqueur, le chauffeur réquisitionné perdit le contrôle du volant et alla percuter un rocher, détruisant totalement le véhicule d’autrui, entraînant des dégâts inattendus qui allaient faire jaser toute une population déçue de son idiot de gouverneur. Ce fut la panique dans le camp du gouverneur qui ira sûrement payer la « Diya » du bien d’autrui détruit par son interventionnisme bête et criard. Ce gouverneur fou de cupidité fut ses zèles et escroqua plusieurs véhicules avant d’être remplacé. Qui était cet homme et ancien soldat qui fut bagnard dans les guerres des années 80, devenu gouverneur par accident dans une zone où il se croyait entourer du vide total pour perpétrer des bêtises pareilles? Nous ne le nommerons pas. Tout le monde peut le reconnaître déjà et d’ailleurs nul autochtone n’ignore les frasques de concupiscence de cet homme qui fut muté ou remplacé par la suite. Franchement, nous sommes dans quel type d’Etat où une si haute autorité pratique le gangstérisme d’Etat de la sorte, sans vergogne, au vu et au su de toute la population? Pourquoi nommer un tel délinquant dans une région comme Ennedi-Ouest qui souffre déjà de tant des gens incompétents ? Nous avons même appris que des préfets et des SG du gouvernorat avec des faux-diplômes avaient été nommés dans cette région, il y avait quelques années! Pourquoi se joue-t-on de l’administration de cette région devenue un repère de tous les cancres, de tous les fous et de tous les clowns, de surcroît arrogants et d’agissement cocasses? Les mêmes autorités à gangstérisme avaient détruit par usage abusif le circuit électrique de l’hôpital régional de Fada avant sa réception après construction! Quelle malédiction pour cette région maudite à cause des mensonges, du ridicule et de la bêtise humaine répétée depuis des lustres! Il faut être au Tchad pour apprendre de telles conneries d’une administration qui n’existe que de nom! »

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article