Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La Ligue de Matteo Salvini est prise pour cible par le mouvement spontané  des « sardines » qui a appelé à une  série de manifestations, telle est l’information rapportée par Belga et publiée ce mardi 19 novembre  par la RTBF. Le mouvement a fait une démonstration de force en remplissant les places de Bologne et Modène, dans le nord de l’Italie. A l’origine du mouvement, ce sont quatre jeunes inconnus, indignés par la ligne politique de Matteo Salvini , basée, d’après eux, sur la haine et l’exclusion. Quelque 15 000 personnes se sont rassemblées en un temps record dans le centre de Bologne alors qu’au même moment le leader souverainiste réunissait, samedi, quelque 5000  supporters dans un stade de la ville. «Nous pensons que les idées diffusées par la Ligue sont inacceptables », a-t-il martelé. Plus de 7000 personnes se sont réuni sous la bannière du mouvement chantant l’hymne des antifascistes « Bella Ciao » afin de protester contre la campagne menée par Matteo Salvini pour s’accaparer de la riche région d’Emilie-Romagne, bastion de la gauche, lors de l’élection régionale prévue le 26 janvier.

D’après les sondages, la coalition de droite à laquelle appartient l’extrême droite de Salvini gagne du terrain dans les régions du nord de l’Italie après avoir remporté une victoire historique lors des récentes élections en Ombrie dans le centre, où la gauche avait gouverné durant une cinquantaine d’années. «Mais les sardines, comme les petits poissons, sont fortes et peuvent devenir une énorme vague, un tsunami », a expliqué un admirateur du mouvement sur Facebook. Les sardines sont devenues un mouvement de symbole de protestation contre Matteo Salvini. Ils sont appelé à des manifestations dans les prochains jours à Reggio d’Emiilie, Rimini et Parme, des villes du Nord où l’ancien ministre de l’intérieur a également projeté d’organiser des meetings. «A Bologne, ils disaient qu’ils étaient 100 000 sur une place prévue pour accueillir 10 000 personnes, un mensonge qui reflète le style de la Ligue, pour parvenir à l’adhésion par le mensonge », a affirmé sur Facebook Mattia Santori, âgé de 32 ans, l’un des initiateurs du mouvement des « sardines ». Une belle mobilisation sera bientôt annoncée par le mouvement à Milan, le fief de la Ligue, a-t-il ajouté. Sur la page « L’archipel des sardines », créée sur le réseau social Facebook, le mouvement explique qu’il prévoit rassembler les personnes qui se reconnaissent dans les valeurs de l’antifascisme. « Notre objectif  est de créer un axe entre le nord et le sud de la péninsule, de nous coordonner », explique, Susy Iovieno, l’un de ses promoteurs.

Moussa S. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article