Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

« Plusieurs citoyens interpellés à Biltine à Wadi Fira: la CTDDH manifeste sa colère Communiqué de presse n°041/CN/CE/2019 ».Cette information livrée depuis le lundi 07 octobre 2019 par la  Convention Tchadienne de Défense des Droits de l'Homme (CTDDH), signée de son secrétaire général Mahamat Nour Ahmed Ibedou ,informe le public qu'à l'initiative du gouverneur Issakha Ahmat Ardja, des arrestations arbitraires de personnes avaient été effectuées à Biltine dans la province du Ouadi Fira après la visite du President Idriss Deby.

En effet d’après ce communiqué de presse de la CTDDH, Mahamat Brahim Idriss; Hassane Arou Adam; Ali Ngombor ; Adam Mahamat Issa et Abderahmane Clo avaient été soupçonnés d'avoir incité un groupe de jeunes à manifester lors de la visite d'Idriss Deby à Biltine. Ces jeunes avaient été écœurés par les agissements du Maire de Biltine Habib Adoudou, un individu véreux qui fait la pluie et le beau temps dans la ville. En effet, ce personnage est maire de la ville depuis 2011; il avait été destitué par le conseil communal en 2014 mais reconduit illégalement par le préfet en 2015.Il avait été désavoué une fois de plus par 10 conseillers sur 15 pour incompétence; mais le préfet monsieur Mahamat Ali Rahama autorité de tutelle l'a imposé en violation flagrante des textes régissant les communes. Ce maire décrié par la population de Biltine s'est illustré en semant la zizanie au sein des organisation syndicales et des jeunes, en dilapidant les biens de la commune en vendant des domaines de la mairie aux commerçants, en pillant les trente villas de leur équipements en délocalisant des châteaux d'eau destinés à la commune de Biltine etc. La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l'Homme (CTDDH) exige la libération immédiate de ces personnes arrêtées arbitrairement par le Gouverneur sur simple dénonciation sans preuve tangible de leur implication dans le mouvement effectué par les jeunes contre leur Maire.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article