Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le communiqué de presse N° 042//CN/CE/19 en question fut publié le mercredi 17 octobre 2019 depuis Genève en Suisse, signé de monsieur Mahamat Nour Ahmed Ibedou en tant que premier représentant de tous les membres de la Convention Tchadienne de Défense des Droits de l'Homme (CTDDH).Ensemble, ils s’inquiètent des violents combats au Tchad. Et c’est dans ce sens qu’ils informent l'opinion nationale et internationale que des combats intenses avaient eu lieu le 16 octobre 2019 à 50 kilomètre de la localité de Yebibou .Ces combats qui avaient opposé une colonne de l'armée tchadienne en provenance de la ville de Gouro à des combattants du Comité d'Autodéfense avaient causé d'importantes pertes en vies humaines.

Se servant de leur organisation défendant les Tchadiens, les membres de la Convention Tchadienne de Défense des Droits de l'Homme,  exhortent une fois de plus les deux parties à engager immédiatement des pourparlers en vue de trouver une solution définitive à ce conflit qui n'a que trop duré. Ils estiment qu'avec un peu de volonté, ce conflit local peut trouver une issue favorable. Aussi, ils demandent au gouvernement Tchadien de fournir des garanties que les ressources issues d'une future exploitation des gisements d'or de Miski par l'état bénéficieront à tous les Tchadiens et pas uniquement à la famille présidentielle comme ce qui s'était passé pour l'or apparu au Batha au centre du pays. Ce n’est pas encore la fin de leurs multiples recommandations à travers leur communiqué de presse signé de leur secrétaire général Mahamat Nour Ahmed Ibedou. Puisque au nom de leur organisation, tous les membres de la  CTDDH mettent en garde le gouvernement contre une offensive de grande envergure contre les positions des éléments du Comité d'Autodéfense; en le lui demandant en conséquence d'arrêter de masser des troupes en prévision de cette attaque dont les conséquences seront lourdes pour la population civile. Comme si cela ne suffisait pas, les membres de cette organisation de la société civile tchadienne se tournent finalement vers le Comité d'auto-défense en lui demandant de continuer comme il l'a toujours fait : prôner et  renouer sans délais le dialogue avec le gouvernement en vue d'un règlement amiable et équitable de cette crise. Pour finir, ils appellent au nom de la dite organisation à la retenue et estiment que seul un règlement Pacifique et équitable de la crise pourrait éviter une escalade dangereuse et éviter des pertes en vies humaines inutiles.

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article