Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Cette histoire écrite par P.V et publiée depuis hier jeudi 17 octobre 2019 sur le site de la RTBF, paraît tout au début incroyable.Pourtant, elle existe bel et bien. Ce n’est donc pas du mensonge. Pour M. Davis, originaire du Texas, il s’agissait d’un vieux portrait oublié de sa mère.

En réalité raconte P.Vpour le compte de la RTBF, c’est un véritable chef-d’œuvre qu’il a retrouvé chez lui en juillet dernier : un tableau du peintre nigérian Ben Enwonwu (1917-1994). Intitulé « Christine », le tableau a été évalué à 180.000 euros. Au final, il a été vendu sept fois plus cher ce mardi 15 octobre 2019 chez Sotheby’s, à Londres, pour la modique somme de 1,3 million d’euros.Si ce tableau a atteint une telle somme, c’est parce que Ben Enwonwu n’est pas n’importe qui, comme le raconte le site Quartz. En 60 ans, sa carrière a accompagné la destinée du Nigeria, de simple colonie britannique à l’une des premières puissances économiques d’Afrique. Né dans l’est du pays, ce fils de sculpteur est ensuite parti étudier à Oxford, avant de devenir un artiste, un écrivain et un critique d’art réputé en Angleterre.Il était notamment un ardent défenseur de l’art africain, n’acceptant pas qu’il occupe « une position inférieure dans le monde de l’art ». « Des artistes comme Picasso, Braque et Vlaminck ont été influencés par l’art africain, écrivait-il. Tout le monde le voit et ne le nie pas. Mais lorsqu’ils voient des artistes africains influencés par la technique européenne, ils veulent qu’ils se tiennent à leurs racines. Moi je ne copie pas l’art traditionnel ».

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article