Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Les électeurs tunisiens ont pu accomplir hier dimanche 15 septembre 2019, leur devoir civique en se rendant aux urnes pour élire leur président de la République. Al.T avec Agences ont rapporté l’information selon laquelle deux des candidats en l’occurrence l’homme d’affaires détenu en prison Nabil Karoui  et l’universitaire indépendant Kais Saied, considérés comme deux candidats «anti-système», ont annoncé dimanche soir avoir obtenu leur ticket pour le second tour de la présidentielle sur la base de deux sondages convergents. «Nabil Karoui est au second tour », a précisé à l’AFP Mme Qalb Tounes, alors que de son côté Kais Saied, quant à lui, déclarait être arrivé « le Premier au premier tour », s’appuyant sur ces sondages qui le placent en tête avec quatre points d’écart devant N  abil Karoui.  «Nous espérons qu’il sera libéré demain et qu’il puise mener campagne de façon  équitable », a déclaré de son côté l’épouse de Nabil Karoui, Salwa Smaoui, devant la presse, avant de lire une lettre écrite par son mari. « Nous espérons pour ce second tour que l’injustice cesse et que la compétition électorale soit équitable envers les deux candidats, avec un respect total de la Constitution, des lois et de la volonté des citoyens et des électeurs », a-t-elle lu.

Selon les sondages, réalisés par les instituts nationaux Sigma Conseil et Emrhod, donnent Kais Saied à environ 19%, et Nabil Karoui à environ 15%. Le premier candidat briguant la magistrature suprême présenté par le parti d’inspiration islamiste Ennahdha, Abdelfatta Mourou, arrive troisième  avec 11 à 12%, loin devant le Premier ministre Youssef Chahed, situé entre 7 et 8 % selon ces sondages. Quelque sept millions de Tunisiens étaient convoqués dimanche  à voter pour le Premier tour de la présidentielle, disputée par 26 candidats. A noter que le taux de participation au premier tour  de la présidentielle a atteint 45,02%, a annoncé l’Instance chargée d’organiser les élections.  «C’est un taux acceptable », a estimé le président de cette instance nationale, Nabil Baffoun, qui avait rappelé qu’en 2014, la participation pour le premier tour s’était établie à 64% en fin de contrat.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article